Technopôle Angus

par la Société de développement Angus

Technopôle Angus

Concepteurs : Une équipe de cocréation composée des promoteurs de la Société de développement Angus, Montréal (site Web), des architectes et urbanistes de Provencher_Roy, Montréal (site Web), des architectes paysagistes de NIPpaysage, Montréal (site Web), des entrepreneurs du Groupe TEQ, Montréal (site Web), et des ingénieurs de Pageau Morel, Montréal (site Web), et de Paquin St-Jean & associés, Montréal (site Web).
Client : Société de développement Angus, Montréal (site Web).
Endroit : Quadrilatère formé des rues William-Tremblay, Augustin-Frigon, Mont-Royal et Molson, arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie, Montréal.
Superficie : 5,1 ha (51 097 m² ou 550 000 pi²).
Étages : Jusqu'à huit niveaux.
Programme : 300 unités d'habitation, 42 000 m² (450 000 pi²) d'espaces bureaux, une vingtaine de commerces de proximité, une rue piétonne et quatre places publiques, dont un boisé urbain.
Certification : LEED-ND Or.
Type de projet : Écoquartier.
Coût du projet : 264,7 millions $.
Années : 2013-2020.

Sources : Provencher_Roy et la Société de développement Angus.

Le Technopôle Angus est le premier écoquartier orienté sur l'emploi au Québec. Il prévoit la construction de 42 000 m² d'espaces bureaux répartis dans 11 bâtiments de deux à huit niveaux de hauteur. 300 logements seront aussi aménagés dans six immeubles résidentiels du côté du parc Jean-Duceppe, tandis qu'une vingtaine de commerces de proximité borderont la rue piétonne qui traverse tout le site.

Le projet fait une large place aux espaces publics. En plus du parc Jean-Duceppe déjà construit à sa limite est, quatre places publiques et une érablière urbaine seront aménagées à des points névralgiques du quartier.

L'aménagement s'inscrit dans la grille de rues du quartier de façon à faciliter la circulation des piétons et des véhicules. Des voies cyclables permettent aux cyclistes d'accéder facilement au site via les rues Molson et Rachel, tandis que des pourparlers sont en cours avec la Société de transport de Montréal pour améliorer la desserte en transport en commun.

Une panoplie de stratégies écologiques seront mises en place pour en faire un écoquartier digne de ce nom. Une boucle énergétique permettra de récupérer les surplus de chaleur des commerces le jour pour chauffer les habitations le soir venu. La majeure partie des déchets devraient être revalorisés sur le site même, et on promet une gestion écologique de la neige et de l'eau.

Le Technopôle Angus s'inscrit dans le cadre d'un vaste projet de revitalisation urbaine commencé dans les années 1990, visant à trouver un nouvel usage aux terrains abandonnés par le Canadien Pacifique après la fermeture des Shop Angus, un complexe manufacturier dédié à la construction et la réparation de matériel roulant ferroviaire. Le projet a depuis donné naissance à un quartier mixte où usages commerciaux et résidentiels cohabitent.

Description du projet par la Société de développement Angus :

Ce sont 15 bâtiments écologiques qui seront érigés sur le terrain central du Technopôle Angus : l’îlot central. Situé entre les rues William-Tremblay, Augustin-Frigon, Mont-Royal et Molson. Le développement de ce projet est conçu de façon à s’intégrer à son environnement, tout en le densifiant et l’animant.

Cet espace sera traité comme un village urbain : traversé par une rue principale partagée entre cyclistes, piétons et taxis et entrecoupé de « rues secondaires » qui permettent un accès facile à l’ensemble du site.

Le développement de ce quartier débute dès maintenant avec l’aménagement de la première place publique du site située en retrait des rues Molson et Rachel : la place Rachel, qui sera inaugurée à l’été 2015, et bordée de trois nouveaux commerces alimentaires :

  • une pizzeria de type four à bois
  • un steakhouse
  • Mamie Clafoutis, boulangerie artisanale

Plus de 450 000 pieds carrés seront dédiés à des espaces bureaux flexibles pour accueillir des entreprises de tous les secteurs.

Une vingtaine de commerces locaux – cafés, restos, glacier, fleuriste, épicerie – occuperont le rez-de-chaussée des édifices de part et d’autre de la rue principale et aux abords des quatre places publiques.

300 habitations en copropriété verront le jour, dont 150 d’ici 2017, et seront accessibles aux familles de la classe moyenne et situées aux abords du parc Jean-Duceppe.

L’ensemble du projet vise à obtenir la certification LEED-ND Or.

Description du projet par Provencher_Roy :

La Société de développement Angus a fait appel à notre firme afin de compléter le plan d’aménagement et de développement du Technopôle Angus. Ce plan se veut flexible afin de permettre l’établissement de constructions de différents gabarits, répondant ainsi à une variété de besoins exprimés par les entreprises. L’objectif recherché consiste à consolider le pôle d’emplois au sein d’un milieu diversifié, dynamique et durable et ce faisant, à retisser ce secteur enclavé à la trame urbaine environnante. La qualité environnementale, la perméabilité du tissu urbain, la mixité fonctionnelle et la convivialité des espaces publics sont les principes fondamentaux qui ont guidé la démarche créative tout au long du mandat.

Trois volets encadrent le processus de conception du plan d’aménagement :

  • žL’analyse du milieu d’intervention et de ses environs, incluant l’impact potentiels des projets voisins actuellement en développement sur l’aménagement urbain et la vie de quartier;
  • žLe développement urbain durable, inspiré d’exemples internationaux et d’expertises locales, appuyé par un système d’évaluation des interventions proposées;
  • žLa conception d’un programme immobilier et architectural, structurant et flexible, apte à évoluer au fil du temps et des ententes conclues avec les différents partenaires du projet.

Le plan de développement se distingue par un cadre bâti diversifié et perméable, tout en posant les bases de la constitution d’un quartier socialement, économiquement et écologiquement durable. Le programme fonctionnel, axé sur la création d’emplois, intègre également des composantes résidentielles et commerciales, support à un milieu de vie animé en tout temps.

L’aménagement de nombreuses places publiques connectées en réseau de voies de circulation active, combiné à l’intégration de pratiques émergentes dans le domaine de l’agriculture urbaine, contribuent à la création d’un cadre de vie de qualité. Ce plan est l’outil au service de la Société de développement Angus pour un développement cohérent du Technopôle et régénérateur pour la communauté locale.

Voir aussi :

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :