Réaménagement du square Viger

par Atelier Christian Thiffault et Agence RELIEFDESIGN

Réaménagement du square Viger

Concepteurs : Christian Thiffault, d'Atelier Christian Thiffault, Montréal (site Web), et Éric St-Pierre, d'Agence RELIEFDESIGN, Montréal (site Web), en collaboration avec la Ville de Montréal (Site Web).
Art public : Agora (1984) et Mastodo (1984), de Charles Daudelin (1920-2011).
Client : Ville de Montréal.
Endroit : Îlots Daudelin et Chénier du square Viger, rue Viger, arrondissement de Ville-Marie, Montréal.
Superficie : 4,7 ha (47 000 m² ou 500 000 pi²), pour les quatre îlots du square.
Programme : Réaménagement de deux îlots du square avec une vaste surface pavée polyvalente, la conservation de la fontaine Mastodo, de nouveaux jeux d'eau, un café-terrasse, des salles de toilette, un mur numérique interactif, un atelier de réparation de vélos, et la présence accrue d'arbres et de verdure. 
Matériaux notables : Béton (pavage, structures) et eau (fontaines).
Type de projet : Place publique.
Coût prévu du projet : 28,3 millions $.
Inauguration prévue : Août 2017.

La Ville de Montréal a dévoilé vendredi le 25 septembre dernier les esquisses du projet de réaménagement du square Victoria, conçu par l'Atelier Christian Thiffault et l'Agence RELIEFDESIGN. Cette nouvelle version, présentée comme finale, conserve la moitié des pergolas de béton de l'Agora de Charles Daudelin, ainsi que la totalité de la fontaine Mastodo, ingénieusement intégrée à des jeux d'eau.

Le design prévoit la disparition des murets en périphérie du square et l'ouverture de la place publique sur la rue. Un café-terrasse animera les lieux, ainsi qu'un atelier de réparation de vélos, le site étant ceinturé sur trois côtés par des voies cyclables, dont les Routes vertes no 1 et no 5. Des toilettes publiques sont aussi prévues. Selon Marc-André Carignan, chroniqueur au journal Métro et sur Kollectif.net, le design inclut également un mur numérique interactif sur l'une des façades de la tour de ventilation du tunnel Ville-Marie.

Il s'agit d'une position de compromis, développée suite aux nombreuses critiques qu'avait soulevées la première version du projet. Celle-ci prévoyait démolir entièrement l'aménagement antérieur du square, et déplacer la fontaine à un endroit qui restait à déterminer.

Conçu en 1860, le square Viger a subi une première transformation majeure avec la construction en tranchée de l'autoroute Ville-Marie. Le square est alors agrandi et implanté sur une dalle de béton au-dessus des voies rapides. La faible épaisseur du sol empêchant d'y faire pousser une végétation de qualité, Charles Daudelin conçoit en 1984 un design très minéral, où des changements de niveau et des structures de béton créent des sous-espaces autour d'une magnifique fontaine.

Cet aménagement contrevient toutefois à des principes élémentaires du design d'espace public, maintenant bien connus des architectes de paysage et designers urbains. Ses culs-de-sac, ses espaces emmurés et son manque de perspectives visuelles ouvertes engendrent un lieu insécurisant et inconfortable pour les visiteurs, qui l'abandonnent rapidement. Le square sera plutôt investi par la population itinérante du centre-ville, qui y trouve un abri contre les intempéries.

Description du projet par la Ville :

Le concept d’aménagement proposé pour la première phase d’intervention de mise en valeur du square Viger (îlots Chénier et Daudelin) a pour objectif de redonner ses lettres de noblesse à cet espace urbain majeur et de répondre plus adéquatement aux besoins d’une grande diversité d’usagers.

Un espace historique tourné vers l’avenir

Le concept vise à réactualiser les aménagements de manière créative, inspirée et contemporaine, tout en corrigeant certains défauts fonctionnels (murets, clôtures, etc.) qui contribuent au cloisonnement actuel du square. Cette stratégie d’aménagement permettra de valoriser l’espace public initialement imaginé par l’artiste Charles Daudelin, le concepteur de cet îlot du square Viger, dans les années 80.

Une programmation événementielle variée et des aires de services, tels qu’un café-terrasse, des toilettes et un atelier de réparation de vélos, permettront aux usagers du square de profiter pleinement du lieu, dans un cadre agrémenté par la présence accrue d’arbres et de verdure.

Redonner vie et sens à l’œuvre Agora de Charles Daudelin

Le projet propose la mise en valeur de l’œuvre Agora, incluant la sculpture-fontaine Mastodo, de Charles Daudelin. La Ville de Montréal souhaite en effet honorer sa mémoire et placer l’œuvre au cœur de ce nouvel réaménagement.

La remise en fonction de Mastodo et son repositionnement, dans une mise en scène conçue autour de jeux d’eaux, sera au centre de l’îlot. Mastodo participera ainsi, comme prévu au départ par l’Artiste, à animer et à piquer la curiosité des usagers. L’ancien mur d’eau, sur l’une des tours de ventilation du Ministère des transports du Québec (MTQ) fera office de fond de scène numérique et interactif à Mastodo.

La préservation d’une dizaine de pergolas, dont les toitures seront éliminées, permettra de maximiser l’ouverture à l’intérieur du square Viger. Le démantèlement des quelques autres pergolas permettra d’être davantage compatible avec les objectifs de verdissement, de développement durable, de transparence et de sécurité préconisés par le réaménagement.

Soutien aux usagers du square

Consciente des enjeux entourant le partage de l’espace public et la présence de nombreuses personnes en situation d’itinérance dans le square Viger, la Ville de Montréal a mis sur pied un comité d’orientation composé de nombreux partenaires, dont le RAPSIM, le SPVM, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux Centre-Est, le CHUM ainsi que des organismes communautaires qui travaillent auprès des sans-abri.

Ayant comme mandat l’identification des enjeux sociaux, la planification et la mise en place de mesures visant à venir en aide aux personnes en situation d’itinérance dans le cadre de ce projet, ce comité s’assurera que des services d’interventions sociales bonifiés soient offerts aux populations vulnérables fréquentant le square.

Échéancier et financement

La fermeture des îlots Chénier et Daudelin du square Viger et le début des travaux de préparation débuteront en novembre 2015. La réouverture est prévue dans le cadre des festivités entourant le 375e anniversaire de Montréal, en août 2017.

Le financement des études d’avant-projet bénéficiera du soutien de la Ville de Montréal, grâce à l’aide du gouvernement du Québec accordée dans le cadre de l’Entente Montréal 2025, administrée par le Secrétariat à la région métropolitaine. La mise en œuvre du projet est estimée à 28,3 M$.

Source : Ville de Montréal.

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :