Pavillon des Sœurs Grises

par Lapointe Magne & associés

Pavillon des Sœurs Grises de l'Université Concordia

Architectes : Robert Magne et son équipe de Lapointe, Magne & associés, Montréal (site Web).
Architectes originaux : Victor Bourgeau (1809-1888) – corps principal, et Joseph Venne (1858-1925) – aile sur la rue Saint-Mathieu.
Ingénieurs en structure : Stantec, Montréal (site Web), alors connu sous le nom de Dessau.
Ingénieurs mécanique/électrique : Bouthillette Parizeau, Montréal (site Web).
Entrepreneur général : Candev Construction, Montréal (site Web).
Gestionnaire de projet : WSP Global, Montréal (site Web), alors connu sous le nom de Genivar.
Client : Université Concordia, Montréal (site Web).
Adresse : 1200, rue Guy, arrondissement de Ville-Marie, Montréal.
Programme : Résidence étudiante de 355 places avec cafétéria et salles de détente, salle d'étude de 240 sièges, 14 salles d'étude pour petits groupes.
Protection : Classé « Immeuble patrimonial » en 1976 par le Ministère de la Culture et des Communications du Québec. Désigné « Lieu historique national » par Patrimoine Canada en 2012.
Type de projet : Résidentiel multilogements, institutionnel académique.
Coût des travaux : 12 millions $.
Inauguration : 2014.

Les religieuses ayant déménagé au printemps 2013, l'ancienne maison-mère des Sœurs de la Charité de Montréal, couramment appelées les Sœurs Grises, était prête pour son réaménagement. L'Université Concordia, propriétaire des lieux depuis 2007, y avait déjà installé une résidence étudiante pour quelques centaines d'étudiants dans les espaces inutilisés par les Sœurs. Elle souhaitait maintenant agrandir ces résidences et faire de la chapelle une vaste salle d'étude.

L'architecte Robert Magne et son équipe de la firme Lapointe, Magne et associés ont été sélectionnés pour faire plans et devis. Désigné « Lieu historique national » par le gouvernement fédéral en 2012, le bâtiment présentait des contraintes importantes et était chargé d'histoire. La crypte, contenant quelques dizaines de sépultures, a dû être en partie bétonnée pour éviter qu'un malheureux ne soit en contact avec l'un des trois corps décédés de la variole.

La congrégation des Sœurs Grises est fondée en 1737 par Marguerite d'Youville, veuve de 29 ans et mère de deux enfants. En 1871, les religieuses quittent leur hôpital dans le Vieux-Montréal pour s'installer dans ce nouveau couvent, dessiné par l'architecte Victor Bourgeau, véritable protégé de Mgr Ignace Bourget qui a conçu plus de 250 édifices religieux au Québec.

Source : Université Concordia.

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :