Quartier portuaire du Bassin Louise

par Amiot Bergeron Architecture et Design Urbain

Quartier portuaire du Bassin Louise

Concepteurs : Amiot Bergeron Architecture et Design Urbain, Québec.
Client : Administration portuaire de Québec, Québec (site Web).
Endroit : Bassin Louise, Québec, région de la Capitale-nationale.
Superficie : Environ 10 ha (100 000 m²).
Étages : Jusqu'à 20 niveaux pour la tour résidentielle.
Programme : Espaces publics, commerces, bureaux, maisons de ville, édifices à logements dont une tour résidentielle, un petit marché public, une plage urbaine (sans accès à l'eau), un musée pour enfants, possiblement un hôtel, stationnements souterrains et/ou multiétagés de 1500 cases.
Protection : Aucune, mais adjacent à l'Arrondissement historique du Vieux-Québec, déclaré site patrimonial par le gouvernement du Québec en 1964, et inscrit sur la liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1985.
Type de projet : Quartier mixte.
Coût du projet : Entre 200 et 300 millions $.
Réalisation prévue : 2018, au plus tôt.

Le Port de Québec a dévoilé cette semaine sa vision pour le réaménagement de ses terrains autour du Bassin Louise. Conçue par Amiot Bergeron Architecture et Design Urbain, la proposition prévoit d'y ériger un quartier mixte, aux portes du Vieux-Québec, avec petit marché public, espaces commerciaux, édifices à bureaux, maisons de ville et une tour résidentielle d'une vingtaine d'étages.

Des espaces publics, une plage urbaine (sans accès à l'eau), un musée pour enfants et un hôtel s'ajouteront aussi à l'offre touristique du secteur, tandis que l'Espace 400e, construit pour les fêtes du 400e anniversaire de Québec, sera préservé et mieux utilisé. La marina devrait continuer d'occuper le bassin.

Le Port est maintenant à la recherche de promoteurs pour appliquer sa vision. Il promet que les projets finaux seront soumis à la population pour consultation d'ici 2017-2018. Les lots devraient être offerts sous bail emphytéotique et redevenir de propriété fédérale après 99 ans.

Description du projet par le Port de Québec :

À l’origine, le Bassin Louise était le cœur industriel des installations portuaires de Québec. Au fil des années, l’opération d’un terminal pétrolier et la manutention de charbon étaient des activités quotidiennes dans ce secteur. Ce n’est qu’à partir des années 70 que ces activités industrielles ont peu à peu disparu. Le secteur du Bassin Louise et l’aménagement des terrains en périphérie existent dans leur forme actuelle depuis 1983. Ce secteur portuaire regroupe notamment la marina du Port de Québec, les activités de transbordement de céréales opérées par Bunge du Canada, le siège social du Groupe Océan, le marché du Vieux-Port, une piste cyclable, des promenades et parcs en plus de quelque 1000 espaces de stationnement à ciel ouvert.

Depuis quelques années, l’Administration portuaire de Québec réfléchit aux meilleurs usages potentiels pour ce site unique et exceptionnel au Québec. Les fondements sur lesquels repose cette réflexion sont d’assurer une intégration et un aménagement harmonieux Ville-Port, d’offrir une contribution à la qualité de vie des citoyens, de mettre en valeur l’un des plus beaux sites urbain au Québec, d’offrir une signature internationale et d’assurer le balisement du développement de ce territoire en permettant une pleine contribution citoyenne.

En résumé, la vision d’avenir proposée par le Port de Québec suggère le maintien et la création d’espaces publics de qualité comme une plage urbaine, la mise en place de préaux destinés à la tenue d’activités extérieures, la construction de halles de Quartier pour desservir le marché de proximité, la mise en valeur de l’art public, la création d’un milieu de vie diversifié avec la construction de maisons de ville, de condominiums et d’une offre hôtelière en plus d’espaces pour des commerces ou des bureaux. Puis, la vision propose la construction d’un musée pour enfants avec des espaces ludiques de découvertes afin que ce quartier devienne une destination famille incontournable à Québec.

Pour mener à bien ce projet, le Port de Québec a conclu une entente avec la Chambre de commerce de Québec afin que celle-ci puisse nous accompagner à identifier le profil du groupe d’investissements, entreprendre le démarchage pour dénicher les développeurs potentiels puis élaborer un projet pour mettre en valeur le commerce international à l’intérieur du secteur commercial du projet. Par ailleurs, les futurs développeurs devront répondre à cinq obligations afin de participer au développement du projet, soit :

  1. Maintenir l’accès public;
  2. Développer par bail emphytéotique;
  3. Investir dans les espaces publics;
  4. Respecter la vision d’aménagement;
  5. Soumettre le projet au Processus environnemental de participation citoyenne.

À propos des prochaines étapes, la vision d’avenir est dès maintenant soumise à une consultation via le site web du Port de Québec et ce, jusqu’à la fin de l’automne prochain. Par la suite, les ajustements seront apportés au concept selon les commentaires reçus. En parallèle, la Chambre de commerce et d’industrie de Québec mènera son mandat. C’est en 2017-2018 que l’APQ anticipe revenir à la population avec un projet final qui sera proposé cette fois-ci à une consultation via notre processus environnemental de participation citoyenne. La phase de réalisation devrait débuter à l’horizon de 2018.

En résumé, cette vision d’avenir présentée à la population propose un usage diversifié et complémentaire du Bassin Louise au bénéfice des résidents de Québec et des visiteurs. Cette vision propose la création d’un quartier portuaire qui se veut intégrateur des grands principes d’une relation harmonieuse Ville-Port. Il était fondamental pour l’APQ que cette vision soumise à la population devienne à terme un projet porté par la communauté.

Source : Port de Québec.

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :