Projet TOD – Gare de Candiac

par Lemay+DAA

Projet TOD – Gare de Candiac

Designers urbains : Lemay+DAA, Montréal (site Web), en collaboration avec le Service de planification et de développement du territoire de la Ville de Candiac (site Web), la MRC de Roussillon (site Web) et la Communauté métropolitaine de Montréal (site Web).
Client : Ville de Candiac.
Endroit : Aux abords de la gare de Candiac, sise au 201, rue de la Sorbonne, Candiac, Montérégie.
Superficie : 59 ha.
Capacité : ± 2000 logements.
Type de projet : Transit-oriented development.
Année : 2017.

Le projet de quartier TOD (pour transit-oriented development) de la Ville de Candiac a été retenu pour faire partie des cinq projets pilotes devant servir d'exemples aux autres municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Il prévoit d'aménager environ 2000 logements sur les 59 hectares de terrains vagues autour de la gare de Candiac. De nombreux parcs et espaces publics sont aussi prévus, dont une grande esplanade qui mènera directement à la gare. Le corridor du ruisseau sera maintenu et intégré au réseau d'espaces verts.

Le plan prévoit une bonne variété de typologies, incluant des maisons de ville, des édifices en copropriété et des triplex. Des commerces occuperont le rez-de-chaussée des immeubles les plus près de la gare et des espaces à bureau devraient aussi être mis en location. La densité nette anticipée est de 40 logements par hectare, ce qui en fait un aménagement plus dense que le quartier de banlieue moyen, mais bien mois dense qu'un quartier urbain central comme le Plateau Mont-Royal ou Hochelaga-Maisonneuve.

Rappelons que le Plan métropolitain d'aménagement et de développement de Montréal (PMAD), adopté par la CMM à la quasi-unanimité en 2011, prévoit que 40 % des nouveaux ménages du Grand Montréal s'installeront dans des quartiers de type TOD d'ici 2031.

La version du projet qui est affichée ici est celle présentée lors des consultations publiques du 11 novembre 2014. Elle devrait donc évoluer encore un peu pour tenir compte des commentaires des citoyens.

Voir aussi :

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :