Placette Cartier

par Simon Parent et Marc-Antoine Viel

Placette Cartier

Concepteurs : Simon Parent et Marc-Antoine Viel, étudiants à l’École d’architecture de l’Université Laval, Québec.
Aménagement paysager : Pierre Lafond jardinier, Québec.
Construction : Simon Parent et Marc-Antoine Viel, Québec; La Patente, atelier coopératif, Québec (site Web); et Collectif Le Banc, Québec (site Web).
Partenaires : Monmontcalm.com, Québec (site Web), ASSÉTAR, Québec (site Web), Les Chocolats Favoris, Québec (site Web), Les cafés Starbucks, Québec (site Web), Quincaillerie Crémazie, Québec (site Web) et en collaboration avec la Ville de Québec (site Web) et la Société immobilière Miradas, Québec (site Web). 
Endroit : Placette temporaire, coin de l'av. Cartier et du boul René-Lévesque Ouest, Québec, région de la Capitale-nationale.
Superficie : Environ 11 m² (122 pi²).
Programme : Mobilier urbain participant à la création de micro-espaces d’échanges et de repos avec végétation et espace pour enfants.
Matériaux notables : Contreplaqué BC-Fir teint et/ou peint, bois traité, sable, végétation.
Type de projet : Place publique éphémère.
Coût du projet : 7500 $.
Ouverture : Juillet 2015.

C'est indéniable, nous vivons au Québec une période d'effervescence unique en matière d'installations architecturales éphémères et de réappropriation des espaces publics. Dans la Vieille Capitale, le SPOT et la plaza Limoilou s'ajoutent cet été au Stationnement pour piétons, aux Passages insolites et à Lumière sur l'Art déjà présents depuis l'année dernière. Un nouveau venu a depuis été inauguré : la placette Cartier.

Conçue par Marc-Antoine Viel et Simon Parent, tous deux étudiants à l'École d'architecture de l'Université Laval, la placette Cartier utilise un espace temporairement vacant au coin de l'avenue Cartier et du boulevard René-Lévesque Ouest. Le design combine des aménagements de sol et du mobilier amovible coloré à une structure centrale en contreplaqué peinte par endroit en turquoise. Ces formes angulaires créent deux vides en leur centre, utilisées par les designers pour y faire pousser de la végétation et y implanter un joli petit bac à sable, permettant aux jeunes enfants de profiter aussi de l'aménagement.

Les installations seront en place jusqu'au mois d'octobre. La Ville de Québec a prévu 400 000 $ à son plan triennal d'immobilisations pour y aménager une place publique permanente en 2016.

Description du projet par ses créateurs :

Dans le cadre de l’aménagement temporaire de la place publique située à l’angle de l’avenue Cartier et du boulevard René-Lévesque Ouest dans le quartier Montcalm, MonMontcalm.com et deux étudiants en architecture à l’Université Laval, Simon Parent et Marc-Antoine Viel, cherchaient à bonifier l’intersection par l’élaboration d’un nouveau mobilier unique, fidèle à la tendance actuelle de Québec.

De facture résolument contemporaine, cet ajout à l’aménagement temporaire développé par la Ville de Québec offre des places supplémentaires, permet de nourrir la réflexion de la future place publique permanente prévue en 2016 et met de l’avant une initiative citoyenne pour les citoyens et appuyée par des entreprises du quartier.

Le projet

La configuration angulée du mobilier en bois permet la création de micro-espaces appropriables selon différents scénarios. Le passant peut s’asseoir pour discuter, prendre le temps de déguster une crème glacée ou tout simplement contempler le spectacle de la vie quotidienne. La forme angulée permet de guider les différents mouvements piétons qui traversent le site au fil des heures tandis que l’emplacement du mobilier vient rompre la symétrie de la placette.

La coprésence de plusieurs typologies de mobiliers, certains fixes, d’autres mobiles, contribue à la création d’une multitude de scénarios. Un bac à sable intégré au projet permet aux plus petits de nourrir leur imaginaire. Cette intervention démontre la pertinence du jeu dans l’espace public collectif; un point à considérer lors de l’élaboration de la future place publique.

Enfin, le mobilier a été réalisé dans l’idée d’offrir aux résidents de Montcalm un espace bonifié, confortable et à l’échelle humaine tout en permettant à la Ville de Québec d’extraire le potentiel de ce lieu pour optimiser le développement d’une place permanente.

Source : Marc-Antoine Viel et Simon Parent.

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :