Maison Holy Cross

par TBA

Maison Holy Cross

Architectes : Thomas Balaban Architecte, Montréal (site Web).
Endroit : Rue Holy Cross, arrondissement Le Sud-Ouest, Montréal.
Superficie : 300 m².
Distinction : Lauréat aux Grands prix du design 2014 du « Prix espace résidentiel de 1600 à 3200 pi². »
Matériau notable : Aluminium (parement).
Type de projet : Résidentiel unifamilial.
Année : 2013.

Sources : v2com et TBA.

Bien intégrer une nouvelle construction dans un ancien quartier n'est pas chose facile. Avec la maison Holy Cross, Thomas Balaban Architecte a osé tourner le dos au mimétisme facile en dessinant une résidence dont l'architecture fait usage des formes et des matériaux d'aujourd'hui. Au premier regard, la différence avec ses voisines est notable.

Mais l'insertion dans l'environnement bâti se fait sur un autre niveau. Le volume de la maison respecte celui du quartier. La typologie – la résidence unifamiliale isolée avec garage – est la même. Sa disposition et son recul par rapport à la rue sont similaires. La grande sobriété de sa façade compense la différence dans le vocabulaire architectural.

Le résultat est une résidence conviviale et lumineuse, qui bénéficie d'un fort contact avec l'extérieur et d'un généreux apport de lumière naturelle, réduisant d'autant les besoins en électricité. Des retraits dans le volume principal créent des trous dans l'architecture, dans lesquels sont insérés ici une cour intérieure, là un balcon ou une terrasse. Ces pièces extérieures servent d'extension à celles de l'intérieur, et contribuent à agrandir d'autant les espaces habitables.

Description du projet par ses architectes :

Située dans le quartier ouvrier montant de l’arrondissement Sud-Ouest de la ville, cette maison détachée de 300 m² cache une riche complexité spatiale derrière sa façade sobre et monochromatique. S'inspirant des maisons des vétérans du quartier, les architectes ont élaboré une maison qui tout à la fois s'inscrit et se distingue de son contexte hétérogène sans avoir à recourir au mimétisme, et sans sacrifier le caractère contemporain du projet.

Se trouvant installé sur un terrain étroit et sombre, le principal défi du projet était de maximiser l’entrée de lumière naturelle. Détournant la hiérarchie de la maison traditionnelle en plaçant les espaces de vie à l’étage et les chambres à coucher aux niveaux inférieurs, les architectes ont maximisé l’ensoleillement là où il est le plus nécessaire tout en préservant la privauté des espaces de la maison.

Une des caractéristiques les plus frappantes de la maison est la cour centrale extérieure, créée pour diriger la lumière jusqu'au niveau le plus bas. Toutes les chambres ont accès à des espaces extérieurs privés au sein de cet espace central. De plus, les fenêtres pleine hauteur aux différents niveaux apportent une qualité dramatique à la cour favorisant, pour les propriétaires, une prise de conscience du mouvement de chacun dans l'ensemble de la maison.

Le design de la cour priorise également l'utilisation de l'énergie solaire passive. La transparence spatiale et la cour centrale ouverte permettent une pénétration profonde de la lumière naturelle ainsi qu'une ventilation naturelle efficace dans son microclimat protégé. En parallèle avec la cour, l’escalier en combinaison avec une ouverture au dernier étage faisant face au nord offre un effet de cheminée rafraîchissant à l'intérieur de la maison. Les architectes ont limité la fenestration sur la façade nord et ont maximisé le vitrage faisant face au sud pour maximiser l’apport solaire en hiver. Les planchers radiants en béton servent également de masse thermique aidant à atténuer les fluctuations de la température extérieure.

À l'extérieur, la maison est épurée et monochromatique, mettant l'accent sur la forme et non les composants et les détails. Pour unifier la forme, les architectes ont recherché un matériau d'une couleur naturelle qui pourrait servir à la fois de toiture et de revêtement mural – un revêtement en aluminium à joint debout. Des panneaux plats en béton peints utilisés en tant qu'accents subtils autour des portes et des fenêtres s‘agencent avec la couleur du revêtement métallique. Les nombreuses terrasses de la maison sont revêtues de chaleureuses planches en Ipé, rompent l’uniformité des parois extérieures, et mettent en évidence ces espaces extérieurs.

L'intérieur demeure également uniforme dans sa coloration, stratégiquement articulé avec des touches chaleureuses apparaissant dans les boiseries et l'escalier central. Des planchers polis en béton pâle et des murs blancs épurés mettent en valeur la collection d'objets d'art et de design des propriétaires. La cuisine est simplement articulée autour de deux éléments – l'îlot et le mur de rangement. Tous deux construits en chêne blanc torréfié, ils apportent par la richesse de leur couleur chocolat un contraste marqué.

Des moments d’exubérance contrastante sont également offerts par les tons plus foncés et graphiques des salles de bains, ainsi que par la végétation changeante visible à travers les fenêtres perforant l'extérieur de la maison. Ces moments architecturaux contribuent au sentiment dramatique à l’intérieur de la maison.

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :