Maison BORÉALE

par APPAREIL architecture

Maison BORÉALE

Architectes : Kim Pariseau et son équipe d'APPAREIL architecture, Montréal (site Web).
Designer d'intérieur : Julie Raymond, Sainte-Adèle.
Architecte paysagiste : Fanie Quenneville, Montréal.
Paysagiste : Véronique Genest (site Web).
Entrepreneur : Autoconstruit.
Endroit : Sainte-Adèle, Laurentides.
Superficie : Environ 260 m² (2800 pi²).
Étages : 2 niveaux.
Programme : Résidence avec 3 chambres à coucher et une véranda.
Type de projet : Résidentiel unifamilial.
Année : 2012.

Photographe : Mathieu Laverdière.

Après Les Trois Tilleuls Hôtel & Spa présenté plus tôt cette semaine, nous avons de nouveau le plaisir de vous présenter un projet réalisé par un jeune bureau d'architectes : la maison BORÉALE, dessinée par APPAREIL architecture. Récipiendaire du prix du public au concours Boréalité du Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, la maison BORÉALE croise la résidence vernaculaire québécoise avec une touche de design scandinave.

La résidence, fenêtrée sur ses quatre côtés, est traversée de lumière. Les nombreuses ouvertures permettent de faire entrer l'air pur et de garder un contact visuel avec la nature. Une véranda s'avance en saillie et crée un espace de repos à mi-chemin entre l'intérieur et l'extérieur. Ses deux portes latérales donnent sur un aménagement paysager qui étend les espaces de vie vers le boisé, créant une transition en douceur vers l'extérieur.

Description du projet par ses architectes :

Depuis 5 ans, APPAREIL architecture élabore des projets architecturaux contemporains, nordiques et épurés. La maison BORÉALE résume l’approche de la nordicité de la jeune firme d’architecture.

Gagnante du prix du public au concours Boréalité du Ministère de la Culture, des Communication, la maison BORÉALE se veut le reflet d’une nordicité contemporaine, reprenant certains thèmes de l’architecture vernaculaire québécoise : les grandes galeries et véranda, le toit pentu, l’utilisation du bois autant pour la charpente que le parement. Toutes les ouvertures, grandes comme petites, sont orientées de sorte que la lumière traverse les pièces de part et d’autre. Le regard est constamment en contact avec l’extérieur. Ainsi, la forêt est toujours présente à l’intérieur même de la maison, telle une toile de fond dans chacune des pièces.

« Nous nous sommes inspirés des maisons typiques des environs pour faire une réinterprétation plus contemporaine. En plus, la cliente souhaitait une maison écologique, donc nos choix ont été faits en ce sens avec les lattes de bois récupérées, les planchers de béton, etc. », explique Kim Pariseau, architecte et fondatrice d’APPAREIL architecture.

Source : APPAREIL architecture.

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :