Maison Bord-du-Lac

par Henri Cleinge architecte

Maison Bord-du-Lac

Architectes : Henri Cleinge, chargé de projet, avec l'aide de Paulette Taillefer, de Henri Cleinge architecte, Montréal (site Web).
Ébénistes : Kastella, Montréal (site Web).
Ingénieur : César Zelaya.
Entrepreneur : Abitec Développements, Montréal.
Endroit : Chemin Bord-du-Lac, Dorval, Montréal.
Superficie : 920 m² (9900 pi²).
Étages : 3 niveaux (incluant le sous-sol).
Matériau notable : Acier Corten (parement).
Protection : Listé dans la Liste des bâtiments patrimoniaux de la Ville de Dorval.
Type de projet : Rénovation, résidentiel multigénérationnel.
Année : 2012.

Photographe : Marc Cramer, Montréal (site Web).

Cette maison multigénérationnelle est l'œuvre de l'architecte Henri Cleinge. Elle réunit en un même lieu enfants, parents et grands-parents – une chambre a même été prévue pour l'arrière-grand-père qui est souvent de passage!

Le bâtiment original, érigé sur la rive du lac Saint-Louis par la compagnie de la Baie d'Hudson, date de 1820. Spacieux pour l'époque, il est maintenant trop petit pour accueillir une famille. Plutôt que d'appuyer son agrandissement sur un des murs de l'édifice, l'architecte a choisi de construire un second pavillon relié par une petite passerelle vitrée. Il se démarque nettement de la maison ancienne par ses formes simples et son architecture épurée.

Le logement des grands-parents se trouve au rez-de-chaussée du bâtiment historique. Son aménagement sur un niveau permet à ses résidents de vaquer à leurs activités quotidiennes sans utiliser l'escalier. Tout équipé, c'est aussi dans ce logement qu'est la chambre de l'arrière-grand-père.

Le nouveau pavillon, très spacieux et doté d'une généreuse fenestration, héberge les parents. La cuisine, la salle à manger et le séjour sont plus grands et particulièrement adaptés aux événements en famille ou entre amis. Les chambres à coucher des deux enfants se trouvent à l'étage de l'ancienne maison. Elles sont connectées directement à la chambre des parents par la passerelle.

Description du projet :

Le défi s’est immédiatement manifesté – de rénover et d’agrandir une maison traditionnelle québécoise en pierre de 200 ans, ayant autrefois appartenu à la compagnie de la Baie d’Hudson. L’implantation de la résidence existante suit l’ancien tracé de la route qui se trouvait côté fleuve, expliquant le fait que la porte d’entrée principale se trouve aujourd’hui à l’arrière du bâtiment d’origine. Il est donc vite devenu évident que l’intention serait de faire la conception d’un agrandissement qui pourrait contraster avec la maison en pierre d’origine, dans le but d’accentuer l’authenticité du volume existant tout en s’adaptant aux conditions du site actuelles.

Le programme prévoit la cohabitation de quatre générations: l’arrière-grand-père, les grands-parents et les enfants dans la maison d’origine; les parents dans l’agrandissement.

Ceci mena à l’idée de tracer un parallèle entre la promiscuité de ces différentes générations et le fait qu’un projet contemporain serait rattaché à une maison historique. Par analogie, l’architecture reprend cette idée de cohabitation générationnelle en étant sensible au passage du temps.

La stratégie a été de construire un projet très contemporain, contrastant avec la maison en pierre d’origine, tout en conservant une relation évidente avec l’existant. Cette idée a aussi été appliquée à la façon dont les espaces sont définis. Deux espaces de vie double hauteur à chaque extrémité de chaque volume sont reliés par un parcours, accentué physiquement à la jonction de l’ancien volume et du nouveau volume par un pont. 

Source : v2com.

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :