Luminothérapie, 6e édition

par Lateral Office, CS Design, Irregular, Maotik, Mitchell Akiyama et EGP Group

Luminothérapie, 6e édition

Créateurs : Lateral Office, Toronto (site Web), CS Design, Westmount (site Web), Iregular, Montréal (site Web), Maotik, Montréal (site Web), Mitchell Akiyama, Toronto (site Web) et EGP Group, Montréal.
Client : Partenariat du Quartier des spectacles, Montréal (site Web).
Endroits :  La place des Festivals et neuf façades dans les environs, près du métro Saint-Laurent, de la place de la Paix, de la place Émilie-Gamelin, sur la Grande Bibliothèque, le Centre de design de l’UQÀM, le Cégep du Vieux-Montréal, le Théâtre Maisonneuve, le pavillon Président–Kennedy et le clocher de l’UQÀM; arrondissement Ville-Marie, Montréal.
Superficie : Plus de 3400 m² (37 000 pi²).
Programme : Vidéoprojections architecturales sur neuf façades du Quartier des spectacles et  installation interactive favorisant l'animation et la mise en valeur de la place des Festivals.
Type de projet : Vidéoprojections architecturales et installation lumineuse éphémère.
Coût du projet : 300 000 $.
Ouverture : 2015.

Après les balançoires musicales, le Quartier des spectacles aura maintenant des bascules lumineuses! Lateral Office et Mitchell Akiyama, de Toronto, font équipe avec CS Design, Iregular, Maotik et EGP Group, de Montréal, pour l'édition 2015-2016 de Luminothérapie, événement qui anime chaque hiver le centre-ville de la métropole.

32 bascules faites d'acier et d'acrylique translucide prendront place sur la place des Festivals. Inutilisées, elles prennent une position horizontale et une intensité lumineuse réduite, mais une fois en action, les balançoires s'illumineront et émettront des sons qui participeront ainsi à une symphonie d'ensemble.

Même si la majorité de ces compositions seront improvisées sur le moment par les participants, la proposition prévoit que des événements seront organisés où un chef d'orchestre guidera les musiciens amateurs dans une composition plus formelle.

Neuf vidéoprojections sur des façades du quartier s'inspireront du mouvement des balançoires et de la musique qu'elles génèrent pour les accompagner d'animations minimalistes et abstraites.

La durabilité des bascules devrait leur permettre d'être réutilisées lors d'autres événements publics à Montréal et ailleurs. Elles pourraient aussi être installées de façon permanente dans différents parcs de l'île.

Description du projet par Design Montréal :

L’œuvre interactive Impulsion présente des bascules de dimensions variables, lumineuses et sonores. Pour les activer, il suffit de les chevaucher à chaque extrémité. Les bascules munies de lumières DEL et de haut-parleurs émettent alors une séquence de sons harmonieux. Selon l’inclinaison de la bascule, la lumière varie d’intensité.

L’installation au design épuré ravira les petits et les grands qui pourront jouer avec les tonalités tant sonores que lumineuses, et créer sur la place des Festivals une chorégraphie de sons et de lumières propre à égayer les sombres jours et soirées d’hiver, et se réchauffer en cette période froide de l’année.

Par leur mouvement et leur rythme hypnotique, les vidéoprojections architecturales rappelleront les bascules de la place des Festivals. Jouant sur les notions d’équilibre et de déséquilibre, de symétrie et d’asymétrie, de tension et d’harmonie, elles seront accompagnées chacune d’une trame sonore originale, en plus de venir enrichir l’œuvre principale.

Source : Bureau du design de la Ville de Montréal.

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :