Le Quartier des gares

par l'arrondissement de Ville-Marie

Le Quartier des gares

Concepteurs : Division de l'urbanisme et Bureau de projets du centre-ville de l'Arrondissement de Ville-Marie, Montréal (site Web).
Designers urbains : Affleck de la Riva, Montréal (site Web).
Ingénieurs civils : Roche, Québec (site Web).
Endroit : Le Quartier des gares, délimité par les rues University, Notre-Dame Ouest, Lucien-L'Allier et le boulevard René-Lévesque Ouest, arrondissement de Ville-Marie, Montréal.
Superficie : 50 ha (500 000 m²).
Étages : Jusqu'à 70 étages de hauteur.
Type de projet : Programme particulier d'urbanisme.
Coût : Estimé à 150 millions $.
Année : 2020.

L'Arrondissement de Ville-Marie a dévoilé hier son projet de Programme particulier d'urbanisme (PPU) pour le Quartier des gares, ce secteur en partie délabré entre le quartier Griffintown et le centre-ville de Montréal. Les plans de l'Arrondissement, réalisés en collaboration avec la firme d'architecture et design urbain Affleck de la Riva et le bureau de génie-conseil Roche, proposent l'aménagement d'un nouvel espace vert de grande envergure qui devrait porter le nom de parc Ville-Marie.

Autour de cet espace public, un nouveau quartier mixte, attrayant autant pour les travailleurs que pour les résidents, prendra place au pied de la gare Windsor et du Centre Bell. La revitalisation de ce secteur enclavé rétablira le lien entre le centre-ville et le Sud-Ouest de Montréal. Une attention particulière sera portée à l'atténuation des barrières physiques et psychologiques qui divisent le secteur, en créant des liens piétonniers et cyclables et en mettant en valeur les nombreux viaducs ferroviaires.

Avec ce PPU, l'Arrondissement espère ne pas répéter l'erreur de Griffintown, en planifiant cette fois-ci l'aménagement du quartier en amont plutôt qu'en réaction au développement immobilier. En tenant compte des dépenses additionnelles, le potentiel de revenus nets du PPU pour la Ville devrait atteindre 93 millions de dollars d'ici 2030, une augmentation considérable qui s'explique par la proximité du Quartier des gares avec le centre des affaires montréalais.

Le nouveau parc Ville-Marie sera aménagé dans l'emprise en surface du tunnel Ville-Marie, à l'origine de sa disposition en diagonal. Ce terrain non constructible appartient actuellement au Ministère des transports du Québec, et devra être cédé à la Ville pour sa transformation en espace vert.

Le PPU sera présenté en consultations publiques le 19 mai prochain à 19h, à la cathédrale Marie-Reine-du-Monde, et devrait être adopté par la Ville en décembre prochain. La séquence des travaux vise un échéancier rapide de cinq ans.

Description du projet par l'arrondissement Ville-Marie :

C'est avec enthousiasme que l'arrondissement de Ville-Marie annonce aujourd'hui son projet d'aménagement urbain pour la revitalisation du Quartier des gares. Situé dans la partie sud-ouest du Centre des affaires, ce secteur stratégique du centre-ville recèle l'un des plus importants potentiels immobiliers et économiques de Montréal. « Le réaménagement du Quartier des gares constitue une priorité stratégique pour l'avenir de Montréal et pour son centre-ville. Grâce à ce nouveau Programme particulier d'urbanisme, l'arrondissement accompagnera le développement du quartier vers une occupation prestigieuse et accueillante pour tous les visiteurs et résidents actuels et à venir », estime le maire, monsieur Denis Coderre.

Les trois gares du secteur, la gare Lucien-L'Allier, la gare Centrale et le terminus Centre-ville générant plus de 100 000 passages quotidiens dans le quartier, dont 37 000 empruntent deux stations de métro, le Quartier des gares est le principal pôle intermodal au Québec et l'entrée principale du centre-ville en transport collectif. « Le PPU propose des interventions d'envergure afin d'améliorer le confort et la sécurité de tous les usagers du secteur. Les interventions proposées consistent à réaménager les rues existantes, offrir un environnement accueillant et de grande qualité aux piétons, aménager un nouveau parc et ajouter des pistes cyclables. Elles seront présentées au mois de mai à l'occasion d'une consultation publique » a précisé le conseiller de Ville-Marie et responsable de la stratégie du centre-ville, Richard Bergeron.

Depuis le début des années 2000, le Centre des affaires et ses abords connaissent un renouveau qui s'est traduit par l'ajout d'un nombre important de logements et d'établissements commerciaux et culturels. D'autres projets immobiliers majeurs marqueront le paysage aux abords du Centre Bell et changeront le visage du quartier. Ce PPU vient compléter une série de planifications menées dans Ville-Marie depuis 10 ans : les PPU du Quartier international de Montréal, du Quartier des spectacles – Pôle de la Place des Arts et Pôle du Quartier latin, du Quartier des grands jardins, le projet Bonaventure, le Plan de protection et de mise en valeur du Vieux-Montréal, sans compter l'adoption du Cadre de révision des hauteurs et densités du centre-ville.

Parmi les propositions phares du projet de PPU, l'arrondissement suggère la création d'un nouveau grand parc urbain aménagé au sud du Centre Bell, sur les terrains appartenant au ministère des Transports du Québec. La surface totale du parc proposé serait pratiquement équivalente à celle du square Dorchester et de la place du Canada. Le parc pourrait inclure des parcours piétons et cyclistes.

En présentant ce programme ambitieux, l'arrondissement de Ville-Marie tient à consulter les résidents directement concernés par le réaménagement du secteur et qui ont à cœur l'amélioration de leur milieu de vie. Dès la fin du mois de mai, tous les citoyens, les commerçants ainsi que les usagers du quartier, qui vivent, travaillent et étudient au centre-ville, seront invités à se prononcer sur le redéveloppement et l'avenir de ce quartier à l'occasion d'une consultation organisée par l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM).

Voir aussi :

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :