Le 205

par Atelier Moderno

Le 205

Architectes : Atelier Moderno, Montréal (site Web).
Endroit : Arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie, Montréal.
Superficie : ± 180 m².
Étages : 2 niveaux, incluant le sous-sol.
Programme : Salon, salle à manger, cuisine laboratoire, salle de lavage, 2 salles de bain, 3 chambres à coucher, toit-terrasse et toiture végétalisée.
Matériaux notables : Béton (mur mitoyen en blocs), bois (structure, parement), brique (parement extérieur) et couleur blanche.
Type de projet : Résidentiel unifamilial.
Année : 2014.

Source : v2com.

Aménagé dans ce qui était autrefois un petit bâtiment industriel, le 205 est une maison unifamiliale conçue pour héberger un père et ses deux fils. Située en bout d'îlot, la résidence a des fenêtres sur son côté droit – un privilège rare en ville.

L'organisation intérieure maximise cet avantage en distribuant les pièces de ce côté, auxquelles on accède par un couloir longeant le mur mitoyen en blocs de béton, peints en blanc et éclairés architecturalement pour l'occasion.

L'escalier donnant accès au toit-terrasse bloque la circulation dans le corridor au niveau des espaces communs, créant un accident dans le parcours qui insiste sur la caractère privé des chambres à coucher. La linéarité visuelle du couloir est cependant maintenue par l'escalier à claire-voie.

Description du projet par ses architectes, émise par communiqué de presse le 17 novembre 2014 :

Un designer, ses deux fils, et leur chien Winston se partagent au quotidien un petit bâtiment des années 50, qui passe plutôt inaperçu parmi ses voisins. Cet ancien atelier de fabrication cache pourtant une perle d'aménagement.

Si la façade recomposée est étonnamment privative, ses larges fenêtres et sa porte pleine hauteur en acier, légèrement en retrait, annoncent la maîtrise minimaliste du plan intérieur: un large corridor traversant l'axe nord-sud, le long d'un mur mitoyen en blocs de béton apparents souligné par un mince filet de lumière, dessert des espaces de vie bien définis, lumineux et conviviaux, où chacun peut vaquer à ses activités sans affecter celles des autres, tout en favorisant la proximité et les échanges animés.

L’intérieur se déploie sur une aire commune comprenant un salon accueillant, avec un coin bureau, une table en chêne blanc, et quelques chaises en guise de salle à manger, et une cuisine très épurée, où chaque élément affirme pleinement sa modernité: bloc-cuisson en acier inox, comptoir de préparation en Corian® blanc, et grand module de rangement en chêne blanc massif. Un escalier à limon simple permet d'accéder directement à un toit-terrasse végétalisé, offrant à la fois intimité et présence urbaine. Suivent, dans l'ordre, les chambres des garçons et la chambre des maîtres, avec salle de bain privée, où se marient le béton peint, le bois d'ipé, porcelaine, l'inox, le verre, l'eau, et le feu d'un petit brasero.

Le désir de réduire l’empreinte écologique du bâtiment par l’ajout de lanterneaux, l’isolation au soya giclé, le chauffage par dalle radiante et le toit vert, de même que la valorisation de l’existant, par les éléments structuraux d’origine, les vieilles portes, fenêtres et grillages métalliques ou, d’une manière plus personnelle, la récupération d’une lampe et certains meubles vintage ayant appartenu à son père, ajoutent enfin à la richesse du projet et contribuent à en faire un lieu à l’image des hommes qui l’habitent.

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :