Jardins Gamelin

par Pépinière & Co.

Jardins Gamelin

Créateurs : Pépinière & Co., Montréal (site Web).
Œuvre suspendue : 1.26, par Janet Echelman, Boston (site Web).
Terrain de jeu : PLYBALL, par Gabriel Plante, Montréal, en collaboration avec MACHINE, Montréal.
Agriculture urbaine : Sentier Urbain, Montréal.
Intégration sociale : Présence Compassion, Montréal (site Web)
Client : Partenariat du Quartier des spectacles, Montréal (site Web).
Endroit : Place Émilie-Gamelin, quadrilatère formé des rues Berri, Saint-Hubert, Sainte-Catherine Est, et du boul. de Maisonneuve Est, arrondissement de Ville-Marie, Montréal.
Superficie : Environ 3500 m² (38 000 pi²).
Programme : Réaménagement temporaire de la place Émilie-Gamelin avec une vidéoprojection architecturale, une œuvre monumentale suspendue, un café, un bar, un restaurant, une grande terrasse, du mobilier amovible, de l’agriculture urbaine et un marché de produits locaux.
Matériaux notables : Acier (conteneurs) et bois (palettes).
Type de projet : Place publique éphémère, art public et projection architecturale.
Inauguration : 7 mai 2015.

Il y a définitivement un brin de génie chez les gens de Pépinière & Co. Ils ont réussi à transformer l'hostile place Émilie-Gamelin en grande terrasse ouverte à tous. Partisane de l'urbanisme doux, où une intervention de faible envergure engendre un effet positif sur un quartier entier, la jeune entreprise a déjà réalisé avec doigté le Village Éphémère de l'Association du design urbain du Québec (ADUQ), le Marché des Ruelles de Destination centre-ville et L'hivernale sur l'esplanade du Parc olympique. Il faudra dorénavant ajouter les Jardins Gamelin à cette liste de succès.

Du mobilier amovible, souvent construit en palettes de bois et autres matériaux résistants et peu coûteux, divise maintenant les lieux en sous-espaces : une scène invite à la prise de parole, des bacs de différentes dimensions sont consacrés à de l'agriculture urbaine, tandis que d'autres secteurs, accompagnés d'un resto-bar temporaire, sont plus clairement dédiés à la détente. Certaines interventions ont un aspect plus pédagogique – une maisonnette nous fait découvrir les joies du potager en ville  alors que d'autres sont plus ludiques, comme l'installation PLYWOOD, un croisement entre le racquetball et le volley-ball de plage. On nous promet aussi que des étals serviront à tenir un marché public.

Si certains pouvaient douter qu'un projet léger comme celui-ci ait sa place dans un espace public aussi vaste que la place Émilie-Gamelin, ils auront été détrompés : l'esplanade est occupée par une série d'interventions à petite échelle, souvent interactives et toujours intéressantes, qui en plus d'offrir un divertissement le bienvenu pour ceux qui les utilisent, servent de spectacle pour les visiteurs qui se prélassent sur la surface gazonnée adjacente.

L'espace, bien encadré par des arbres de grand gabarit, profite maintenant d'un plafond exceptionnel. L'oeuvre 1.26, de l'artiste Janet Echelman, est gigantesque et toujours changeante. Son vaste treillis coloré rend sa forme difficile à appréhender. Ce n'est cependant pas le seul objet surdimensionné de l'endroit : la nuit tombée, une immense projection architecturale, certainement la plus grande de la métropole, couvre la façade est d'une des tours de la Place Dupuis.

Le projet avait aussi pour objectif d'inclure les populations marginalisées qui fréquentent le lieu. Un volet événementiel fera appel aux groupes sociaux et communautaires actifs dans le quartier, tandis que les fruits de l'agriculture urbaine devraient être remis à un organisme d'aide aux défavorisés. Un contact constant est maintenu avec les itinérants qui fréquentent le lieu, de façon à ce qu'ils sachent à qui s'adresser en cas de besoin.

L'approche d'urbanisme léger rend le projet peu coûteux et modulable, ce qui permettra de conserver ce qui fonctionne l'été suivant et de modifier ce qui est à améliorer.

Description du projet par le Quartier des spectacles :

La place Émilie-Gamelin dans le Quartier des spectacles offrira un nouveau visage aux visiteurs du 7 mai au 4 octobre 2015. Un aménagement éphémère original composé d’installations polyvalentes accueillera une vibrante animation citoyenne et culturelle dès l’arrivée des beaux jours. Intitulée Les Jardins Gamelin, cette initiative d’une envergure sans précédent pour le lieu – menée par le Partenariat du Quartier des spectacles avec de nombreux collaborateurs et le soutien de l’arrondissement de Ville-Marie – vise à favoriser une plus grande utilisation de cette place centrale par tous les Montréalais et à en faire un attrait touristique de la métropole.

Pour la conception du nouvel aménagement, le Partenariat a fait appel à l’organisme montréalais Pépinière & co, connu pour sa participation au succès du Village Éphémère 2014. Les nouvelles installations comprendront : des conteneurs recyclés dans lesquels seront offerts des services de restauration et de bar, une grande terrasse inspirée des Biergarten qui sera recouverte d’une canopée lumineuse, une scène ainsi que des espaces dédiés à l’agriculture urbaine et à l’accueil d’un marché de produits locaux.

Cet espace citadin accueillant et verdoyant sera propice à la tenue d’événements de petite et moyenne taille. Lieu convivial en plein cœur du centre-ville, il deviendra assurément un endroit de rencontre prisé pour des midis en plein air ou des 5 à 7 prolongés. En soirée, une ambiance lumineuse propre au Quartier des spectacles s’harmonisera au décor. En plus de l’œuvre de Melvin Charney mise en lumière depuis l’année dernière, une nouvelle vidéoprojection architecturale sur un édifice jouxtant la place sera inaugurée et une œuvre magistrale illuminée sera suspendue dans les airs.

Une programmation riche de nombreux partenaires

En plus de la programmation qui sera mise en œuvre par Pépinière & co et le Partenariat, de nombreux partenaires ont été invités à participer à l’animation de la place. Les habitués que sont Montréal complètement cirque et Fierté Montréal reviendront cette année. Se joindront à eux de nouveaux événements, soit le OFFTA, le Festival international de littérature et le Festival Montréal Country. Des riverains tels que l’Université du Québec à Montréal et Bibliothèque et Archives nationales du Québec, s’inscriront aussi dans la programmation continue.

Voir aussi :

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :