Gare d'Anjou

par Provencher_Roy

Gare d'Anjou

Architectes : Provencher_Roy, Montréal (site Web).
Ingénieurs : Les services exp inc., Montréal (site Web).
Client : Agence métropolitaine de transport, Montréal (site Web).
Endroit : 7260, 8e rue, arrondissement Anjou, Montréal.
Superficie : 320 m².
Étages : 2 niveaux.
Capacité : 2200 passagers par jour.
Programme sommaire : 2 édicules, dont un donnant accès aux voies, un quai d'embarquement, un tunnel piétonnier de franchissement des voies, un débarcadère d'autobus, un dépose-minute, un stationnement incitatif de 320 cases et un stationnement pour vélos de 21 places.
Matériau notable : Acier (structure, parement).
Type de projet : Transport collectif.
Coût des travaux : 9,3 millions $.
Année : 2014.

Au nord, la gare d'Anjou dessert un parc industriel de Rivière-des-Prairies; au sud, un quartier résidentiel. Pour offrir un accès à la gare à partir des deux secteurs, un passage piéton souterrain et accessible en fauteuil roulant devait être aménagé.

La proposition retenue, par Provencher_Roy, est sobre et fonctionnelle. Les débarcadères et le stationnement incitatif sont situés du côté sud, alors le quai se trouve du côté nord. Une oeuvre d'art colorée vient animer les parois vitrées de l'édicule.

Description du projet par l'AMT, émise par communiqué de presse le 10 novembre 2014 :

Les travaux de la gare Anjou ont débuté en août 2011 et sont pratiquement achevés, au coût de 9,3 M$. La gare compte un stationnement incitatif de 320 cases, un tunnel piétonnier de franchissement des voies, un dépose-minute et un stationnement pour vélos de 21 places. La gare permet le rabattement des autobus de la Société de transport de Montréal (STM), afin de favoriser les déplacements des clients vers la gare par des moyens de transport alternatifs à l’auto-solo.

Conformément à la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et sites publics, la gare Anjou est mise en valeur par une œuvre d’art. L’œuvre intitulée Entrain, saura faire oublier les jours plus gris de l’année, grâce à ses couleurs vivifiantes. Pour l’artiste Pierre Blanchette, Entrain est « une métaphore de la vie en mouvement et une œuvre abstraite rayonnante, dynamique, ludique, communicative, propre à insuffler un sentiment de vie ». [...]

La ligne Mascouche est un projet d’envergure pour l’AMT qui comprend, notamment, la construction de dix nouvelles gares, de différents ponts routiers et ferroviaires, de tunnels et passerelles, ainsi que de plusieurs kilomètres de voie ferrée. Cette ligne pourra accueillir 5 500 passagers par période de pointe, dont près de 30 % utilisent actuellement leur automobile. Sa mise en service est prévue pour le 1er décembre 2014 au coût de 671,4 M$, en plus d’une réserve de risques de 90 M$.

Voir aussi :

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :