Nouvelle esplanade de la Place des Arts

par Provencher_Roy

Nouvelle esplanade de la Place des Arts

Architectes : Provencher_Roy, Montréal (site Web).
Client : Société de la Place des Arts, Montréal (site Web).
Endroit : Place des Arts, 260, boul. de Maisonneuve Ouest, arrondissement de Ville-Marie, Montréal.
Superficie : Environ 1,0 ha (10 000 m²).
Type de projet : Place publique.
Coût des travaux : 34,2 millions $ (financé à 100 % par le provincial).
Année : 2018.

Source : Société de la Place des Arts.

Trois ans de travaux commenceront cet été sur l'esplanade centrale de la Place des Arts. En 2018, un nouvel aménagement, dessiné par Provencher_Roy, offrira aux festivaliers un espace plus polyvalent et mieux adapté à leurs besoins.

Les nombreux paliers divisant la place disparaîtront et les escaliers seront déménagés à proximité de la rue Sainte-Catherine. L'esplanade sera dorénavant sur un seul niveau, augmentant grandement l'accessibilité au site et permettant la tenue d'événements plus variés et de plus grande envergure.

L'ancien bassin de la Place des Arts sera ressuscité sous une nouvelle forme incluant fontaines et miroir d'eau. Les nombreux puits de lumière seront conservés, tandis qu'un second bassin sera créé près de la salle Wilfrid-Pelletier. Des arbres supplémentaires seront plantés du côté du boulevard de Maisonneuve pour plus de zones d'ombre.

Description du projet par la Société de la Place des Arts :

Le projet a été créé par la firme d’architectes montréalaise Provencher Roy, maintes fois primée pour des projets d’aménagement urbain au Canada et à l’étranger. Il a été pensé pour mettre en valeur les bâtiments érigés sur le quadrilatère formé par les rues Jeanne-Mance, Saint-Urbain, Sainte-Catherine et le boulevard De Maisonneuve. Sa conception permettra en outre de préserver le point de vue unique sur le Mont-Royal, et d’intégrer au cœur de la ville un lieu de rencontre harmonieux et inspirant.[...]

Sur le plan des infrastructures, la réfection de l’Esplanade permettra notamment de remplacer les membranes assurant l’étanchéité de la dalle qui est aussi le toit de l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme, de la Cinquième Salle et des espaces connexes.

La reconfiguration de l’Esplanade consistera principalement au nivellement du plateau principal pour transformer ce site actuellement en paliers en un grand parterre urbain qui sera ainsi plus accessible, plus polyvalent et plus attrayant. Ce réaménagement procurera beaucoup plus de flexibilité dans l’utilisation des lieux, facilitera les rassemblements et dynamisera l’accès et la mobilité des passants.

Les services techniques seront améliorés. Par exemple, la mise en place d’ancrages encastrés dans le sol et l’ajout de caniveaux pour l’alimentation électrique et la fourniture en eau simplifieront grandement les opérations de montage et démontage d’installations scéniques.

Le site sera plus accueillant. Le nombre d’arbres sera augmenté de 50 %. On y trouvera notamment des érables, des sureaux du Canada, des lilas japonais et des pommetiers, arbre emblème de Montréal. Les passants trouveront ainsi davantage de zones d’ombre permettant de prévenir la formation d’îlots de chaleur. L’eau y sera aussi plus présente. Deux bassins totalisant plus de 1 000 m² seront aménagés et on y trouvera aussi des fontaines animées.

La nouvelle Esplanade sera également plus invitante de soir avec un éclairage tout en nuances qui sera notamment intégré aux escaliers. L’ajout d’un escalier donnera d’ailleurs un nouvel accès au site par la rue Sainte-Catherine. Enfin, la nouvelle Esplanade sera reliée directement à la place des Festivals grâce à l’ouverture du jardin des sculptures du Musée d’art contemporain, une amélioration notable en ce qui a trait à l’accessibilité universelle du lieu.

Une planification rigoureuse

Le projet a été soigneusement préparé, les premières études techniques remontant à 2009 et les premiers appels d’offres à 2012. Sa réalisation a été planifiée avec le même soin. Les travaux se dérouleront en trois phases distinctes, commençant par la partie est, soit les abords de l’édifice des théâtres; la portion arrière, donnant sur le boulevard De Maisonneuve; et la portion ouest, bordant le Musée d’art contemporain.

L’échéancier prévoit l’arrêt complet des travaux durant les mois de juin et de juillet afin de permettre le déroulement sans interférence des festivals et activités d’animation extérieures. La seule encombre surviendra durant la première phase, c’est-à-dire à l’été 2015, alors qu’une palissade sera érigée autour de la zone en chantier réduisant ainsi l’espace accessible.

Le projet est évalué à 34,2 millions de dollars, ce qui inclut l’ensemble des coûts. Il sera financé à même les enveloppes allouées par le gouvernement du Québec aux fins du maintien des actifs et de la résorption des déficits d’entretien de la Place des Arts.

« Cette nouvelle Esplanade, c’est la pièce manquante pour compléter le formidable développement des dernières années qu’a connu notre quadrilatère. Par son aménagement moderne, sa polyvalence et ses caractéristiques techniques, elle sera un lieu de rassemblement encore plus vivant offert toute l’année à la créativité et au génie de cette communauté des arts et de la culture qui rend notre métropole si unique », a conclu le président-directeur général de la Place des Arts.

Voir aussi :

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :