Des Écailles

par L. McComber

Des Écailles

Architectes : Olivier Lord, David Grenier et Laurent McComber, de L. McComber ltée, Montréal (site Web).
Entrepreneur : Nicora, Montréal (site Web).
Endroit : rue des Écores, arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, Montréal.
Superficie : Environ 230 m² (2500 pi²).
Étages : 3 niveaux, incluant le sous-sol.
Matériaux notables : Bois (parement) et brique (parement).
Type de projet : Résidentiel unifamilial, jumelé.
Année : 2014.

Photographe : Raphaël Thibodeau, Montréal (site Web).

Un des plaisirs de tenir un site Web consacré à l'architecture est de parfois avoir la chance de présenter un projet qui démontre clairement la valeur du travail de l'architecte. Dans son organisation, Des Écailles n'est, après tout, qu'un banal jumelé aménagé en split-level. Mais le travail réalisé par l'équipe de L. McComber en fait un bâtiment d'une grande élégance, rempli de qualités discrètes et de propositions ingénieuses.

Depuis la rue, le bâtiment s'intègre bien dans son environnement. Le choix des matériaux est sobre, mais les reculs dans la façade principale et le changement d'orientation des revêtements – tantôt verticale, tantôt horizontale – viennent la dynamiser sans la surcharger. Les entrées sont habilement éclairées par une subtile bande lumineuse camouflée dans le surplomb de l'étage, tandis que l'enlignement des ouvertures et des meneaux limite le nombre d'axes en façade, engendrant une composition apaisante pour le regard.

Les exigences municipales en matière de parements extérieurs sont souvent un casse-tête pour les concepteurs. Ici, l'équipe de L. McComber a adopté une maçonnerie de briques, un choix traditionnel, mais a développé un agencement unique qui génère un motif original accrochant le soleil. L'impression qu'il évoque donne son nom au projet.

À l'intérieur, une succession de petits détails bien pensés améliore la qualité de vie des résidents. La main courante de l'escalier change adroitement de direction pour suivre celle des marches. Le fini de bois de la mezzanine a été soigneusement posé pour former avec la cloison en gypse voisine une surface continue. Une cloison de la cuisine est interrompue avant d'atteindre le plafond, permettant au demi-niveau suivant de profiter d'une lumière naturelle à travers le bâtiment.

En somme, un design complet, du travail d'ensemble jusqu'aux plus petits détails, où tout a été bien pensé.

Description du projet par L. McComber :

Deux maisons unifamiliales jumelées densifient la rue des Écores dans le quartier Villeray à Montréal.

Ce triple lot était habité depuis une soixantaine d’années par une résidence unifamiliale détachée, son garage et un vaste stationnement. En faisant l’acquisition du terrain, le promoteur le divise en trois lots distincts accueillant chacun une résidence unifamiliale.

La première phase du développement est constituée de deux maisons jumelles bordées d’une ruelle au Nord. Implantées dans l’alignement dominant de la rue, les façades offrent une volumétrie sobre constituée d’une masse de brique d’argile foncée dont les entrées en retrait sont soulignées par un parement de cèdre naturel clair. L’horizontalité du volume de maçonnerie est marquée d’une frise dont les briques en saillie oblique forment une texture semblable à des écailles. À l’arrière, le thème se poursuit avec une composition inversée : le soubassement en brique porte à l’étage un volume léger de cèdre formé d’une série de sections verticales en dents de scie.

À l’intérieur, le garage articule un jeu de demi-niveaux au-dessus duquel un bureau habillé de frêne embouveté s’ouvre sur un salon double hauteur. L’ensemble est lié par un escalier dont le garde-corps de contreplaqué peint blanc forme le limon central sur lequel s’appuient des marches en frêne massif ajourées. Le parcours se termine sur une cuisine généreusement ouverte sur le jardin baignée de la lumière du sud.

Source : L. McComber ltée.

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :