Centre spécialisé de technologie physique

par bisson | associés et Carl Charron Architecte

Centre spécialisé de technologie physique du Québec

Architectes : Jonathan Bisson, de bisson | associés, Québec (site Web), et Carl Charron Architecte, Rivière-du-Loup (site Web).
Ingénieurs en structure : Roche-Sopax, Rimouski.
Ingénieurs électriques : LGT, Québec (site Web).
Consultants LEED : Éco op.
Entrepreneur : Kamco Construction, La Pocatière (site Web).
Client : Solutions Novika, La Pocatière (site Web).
Endroit : 129, rue du Parc-de-l’Innovation, La Pocatière, Bas-Saint-Laurent.
Superficie : 2225 m² (23 950 pi²).
Étages : 2 niveaux.
Programme : Un atelier de fabrication mécanique, des cellules de soudure laser, une chambre anéchoïque et des bureaux, laboratoires, et espaces techniques et de service.
Distinctions : Lauréat du Prix du public Loto-Québec 2011 et du Prix Vision architecture et jeunesse 2011, décernés par l'Ordre des architectes du Québec (OAQ) lors du Forum des architectes 2011; et lauréat du 2e prix du jury aux Prix d’excellence en architecture 2011 de l’OAQ dans la catégorie « Bâtiments industriels de 5 M$ et plus ».
Certification : LEED-NC Argent.
Type de projet : Industriel et corporatif.
Coût des travaux : 7,25 millions $.
Année : 2010.

Source : v2com.

Le Centre spécialisé de technologie physique du Québec est né dans les locaux du Cégep de La Pocatière. Ses besoins grandissant ont mené à un éparpillement à travers la ville dans différents ateliers en location. Le nouveau siège social, qui inclut aussi les ateliers de fabrication et les laboratoires nécessaires à la recherche et au développement, permet de tout réunir dans un même lieu à la fine pointe de la technologie.

Description du projet par ses architectes :

C’est au cœur d’un nouveau parc industriel en plein essor situé à La Pocatière, dans un environnement vierge, que s’érige le nouveau Centre spécialisé de technologie physique du Québec. Œuvrant dans le domaine de la conception et du prototypage d’éléments pour l’industrie technologique, le CSTPQ devait se doter d’un siège social à son image, alliant innovation et créativité. Sur un site entouré d’une topographie escarpée et bordé d’un boisé mature, le bâtiment interpelle cette dualité inhérente entre la pureté de la nature et la rectitude de la technologie.

Un exercice architectural en profondeur, reposant sur un équilibre subtil entre pleins et vides, lignes et volumes et sur une juxtaposition et un contraste de couleurs et de textures, s’est matérialisé en un bâtiment qui affiche tant son côté corporatif qu’industriel. Les bureaux et les laboratoires sont réunis dans le secteur sud-est, bénéficiant d’ouvertures qui favorisent à la fois vues et apport en lumière naturelle. L’atelier de fabrication mécanique, les cellules de soudure laser, la chambre anéchoïque et l’imposante mécanique du bâtiment occupent quant à eux les espaces au nord-est, répondant aux exigences de confort « ergo-spatial » et de sécurité requis pour un tel équipement technologique.

Lauréat du 2e prix du jury dans la catégorie Bâtiments industriels de 5 M$ et plus aux Prix d’excellence en architecture 2011 de l’Ordre des Architectes du Québec, le jury a qualifié le projet de « contraste de couleurs et de matières pour évoquer l’esprit des innovations technologiques, faites de rigueur scientifique et de créativité débridée. »

Aussi en attente d’une certification LEED® NC de niveau argent, le bâtiment se démarque par son application convaincante de nombreux principes de développement durable :
- intégration de sources d’énergie passives (géothermie, solaire passive, photovoltaïque, réserve d’énergie…)
- enveloppe et vitrage de très haute performance
- réduction de plus de 50% de la consommation d’énergie et de 47% de la consommation d’eau par rapport aux bâtiments de référence
- protection, conservation et mise en valeur des espaces verts

Confort, flexibilité, durabilité et réduction des coûts d’opération sont des concepts au cœur de la conception de ce projet conjuguant fonctionnalité et performance. 

Voir aussi :

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :