Centre sportif Marc-Simoneau

par CCM2 architectes et CLC architectes

Centre sportif Marc-Simoneau

Architectes : CCM2 architectes, Québec (site Web), et CLC architectes, Québec (site Web).
Architectes de paysage : Groupe Espace-Vie, Québec (site Web).
Ingénieurs civils et en structure : WSP Global, Montréal (site Web).
Ingénieurs mécanique/électrique : Tetra Tech, Montréal (site Web).
Entrepreneur général : Unigertec, Québec (site Web).
Client : Ville de Québec (site Web).
Adresse : 3500, rue Cambronne, Québec, région de la Capitale-nationale.
Superficie : 8630 m² (92 860 pi²).
Étages : 2 niveaux.
Programme : un terrain de soccer divisible en trois, deux patinoires, une salle multifonctionnelle divisible en trois, 15 vestiaires sportifs, un hall principal, un secteur restauration, des bureaux, espaces d'entreposage et locaux techniques.
Matériaux notables : Acier (structure et revêtement), béton (fondation) et verre (mur-rideau).
Type de projet : Institutionnel récréo-sportif.
Coût du projet : 36,4 millions $ (financé à 100 % par la Ville).
Réalisation : 2015.

Photographes : Stéphane Groleau, Québec (site Web), et Dave Tremblay, de CCM2 architectes, Québec.

Reprenant les formes angulaire du frasil et de la glaciation, le Centre sportif Marc-Simoneau, conçu par CCM2 architectes et CLC architectes, évoque la glace laissée derrière par la crue printanière. Voisin de l'école secondaire Samuel-de-Champlain de Beauport, le complexe abrite deux patinoires intérieures et un vaste terrain de soccer couvert, en plus d'être adjacent à une piscine extérieure avec jeux d'eau et plusieurs terrains de soccer supplémentaires.

Le centre sportif était attendu depuis longtemps dans le quartier où il était soutenu par plusieurs citoyens impliqués, dont le journaliste sportif et homme politique Marc Simoneau, décédé en 2013. D'abord conçue comme aréna, une première phase avait été complétée à l'été 2011. Le seconde phase. comprenant le terrain de soccer couvert et les espaces associés, a été inaugurée à l'hiver 2016.

Malgré le préjugé favorable de la Ville pour la construction de stades en bois lamellé-collé, l'étroitesse du terrain a ici rendue nécessaire l'adoption d'une structure en poutrelles d'acier. Cette contrainte convenait très bien à la réalisation de la magnifique façade fragmentée et dynamique, percée de vastes baies vitrées qui laissent entrer la lumière naturelle dans le hall principal et le terrain de soccer.

Description du projet par CCM2 architectes :

Le complexe sportif Marc-Simoneau est un équipement sportif majeur de la Ville de Québec, regroupant sous un même toit deux patinoires et un terrain de soccer. Le site du projet a été déterminée par la Ville de Québec en fonction de son potentiel, sa localisation, sa synergie avec ses voisins corporatifs et ses composantes actuelles en termes d'équipements sportifs extérieurs (trois terrains de soccer à onze joueurs, quatre terrains de soccer à sept joueurs, une piscine extérieure avec jeux d'eau).

Le programme de la phase 1 comprend deux patinoires et un volume distinctif pour le hall principal. Celui-ci donne accès à la salle multifonctionnelle divisible en trois, aux bureaux administratifs, au secteur restauration et aux gradins (plus de 300 sièges par patinoire).

Le mandat de la phase 2 du projet consistait à réaliser le stade de soccer intérieur dont le concept avait été développé lors de la phase 1. Le mandat révisé consistait donc à concevoir un bâtiment regroupant un terrain de soccer à onze joueurs divisible en trois terrains de soccer à sept joueurs, 15 vestiaires sportifs, des espaces d’entreposage et locaux techniques (salle mécanique et électrique) en plus de poursuivre l’axe du hall d'entrée développé lors de la phase 1 comprenant les bureaux administratifs, une salle multifonctionnelle divisible et les gradins (372 places). Le lien nord-sud vers le centre de formation professionnelle Samuel-de-Champlain a aussi été réalisé dans cette phase.

Concept

Le complexe sportif Marc-Simoneau – phase 2 s'implante à l’ouest de la phase 1 et poursuit la vision développée lors de la phase 1 en projetant une architecture contemporaine dans l'environnement, suscitant instinctivement aux passants qu'il s'agit d'un point focal d'activités sportives hivernales et estivales (patins, soccer, piscine, vélos). La phase 2 complète donc cette volonté de créer un élément signal dans l'environnement urbain de la Ville de Québec de jour comme du nuit, tant à l'échelle du piéton que de la circulation automobile.

Le parti architectural propose une volumétrie anguleuse pour l’enceinte du soccer et la continuité du volume pour le hall principal. Celui-ci donne accès aux gradins, aux bureaux administratifs et à la salle multifonctionnelle divisible en deux. Le concept architectural développé lors de la phase 1, référant aux phénomènes physiques de la glaciation et de la cristallisation de l'eau, est maintenu pour la phase 2 pour assurer une parfaite intégration architecturale. La volumétrie développée suggère donc un glacier aux formes brisées, un bloc de neige morcelé reflétant la lumière du soleil, un morceau de glace givré et translucide dans l'environnement nordique. La lumière naturelle, pénètre par le hall de circulation et inonde les gradins et les espaces publiques. Les ouvertures aux planchers permettent à la lumière naturelle d’atteindre le niveau inférieur où sont situés les vestiaires et les accès au terrain de soccer.

La phase 2 s'ouvre sur l'extérieur en maximisant les vues sur l’environnement immédiat au nord et au sud à partir des espaces communs et du terrain de soccer. Des brise-soleil, intégrés à même la volumétrie et l’architecture du stade permettent de contrôler les gains solaires et minimiser les risques d’éblouissement des joueurs, Le soir venu, le complexe devient une lanterne, le hall s'illumine entièrement, la lumière s'étale sur les surfaces translucides et claires laissant transparaître les déplacements des usagers et le mouvement des ombres sur les parois de verre et sur le sol extérieur. Le complexe vit et s'anime par la présence des occupants, aux rythmes des saisons et des activités.

Source : CCM2 architectes.

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :