Cahier d'Exercices

par Saucier + Perrotte

Cahier d'Exercices

Architectes : Saucier + Perrotte Architectes, Montréal (site Web).
Client : Cahier d'Exercices, Montréal (site Web).
Endroit : 369, rue Saint-Paul Ouest, arrondissement de Ville-Marie, Montréal.
Superficie : 150 m² (1600 pi²).
Étage : Rez-de-chaussée.
Programme : Boutique de vêtements pour femmes, avec salles d'essayage, espaces de bureaux et de rangement, et cuisinette.
Distinction : Lauréat d'un Prix du jury aux Prix Commerce Design Montréal 2015.
Matériaux notables : Brique (mur), pierre (mur), vinyle tendu (plafond) et couleur noire.
Protection : Situé à l'intérieur de l'arrondissement historique du Vieux-Montréal, déclaré site patrimonial par le gouvernement du Québec en 1995.
Type de projet : Commercial.
Ouverture : 2014

Photographes : Marc Cramer, Montréal (site Web), et Olivier Blouin, Montréal (site Web).

Cahier d'Exercices est une boutique de vêtements pour femmes signés par des designers de mode d'ici ou d'ailleurs. En faisant appel à Saucier + Perrotte Architectes, le commerce du Vieux-Montréal s'assurait que le design de leur établissement était du même calibre que celui de leurs vêtements.

Description du projet par ses architectes :

C’est au rez-de-chaussée de l’historique magasin-entrepôt Ross que la propriétaire, Mme Laura Gurandiano, a choisi de loger sa boutique de vêtements pour femmes, qu’elle nomme Cahier d’Exercices. L’intention avouée étant, comme le nom le suggère, de bien faire ses classes dans ce domaine particulier qu’est le commerce de détail pour vêtements haut de gamme, où l’expérimentation et le savoir-faire se combinent dans un savant équilibre pour créer des produits dont la qualité supérieure est reconnue.

Sitôt passé la porte d’entrée, on est convié à explorer la boutique, entre autres, par un savant et subtil effet au plafond. Il passe graduellement de l’obscur au clair et nous attire vers un grand mur de miroir blanc dans lequel se réfléchit et se prolonge, lumineuse, la perspective de l’espace. Les présentoirs sont issus du plafond. Inspirés par la légèreté des sculptures de Sandback, leurs profils étroits séquencent l’effet de gradient.

Un mur-étagères hors-échelle loge les salles d’essayage derrière des portes dissimulées. Véritable cabinet des curiosités, il évoque la féminité, les secrets, la conversation. Le plafond noir réfléchissant vient dédoubler la perception de sa hauteur, tout en offrant un point de vue nouveau sur la marchandise : en effet, sur ces tablettes sont présentés bijoux, chaussures, et autres accessoires de convoitise.

Inusités, des tubes verticaux rouge vermillon phosphorescent ponctuent l'espace central : ce sont les colonnes de fonte originales et les drains, qui offrent une présence singulière. De manière générale, par l’orthogonalité et l’agencement réguliers des éléments, l’espace apparaît tel un canevas tramé où s’organisent et se déploient les vêtements et accessoires comme autant de précieuses écritures et ponctuations manuscrites.

La façade de pierre du bâtiment, ses colonnes de fonte et le long mur de brique et de pierre avec des insertions de bois et de métal qui en parcourent l’étendue, rappellent le passé industriel du lieu où se marchandaient autrefois gros tissus, cuirs et fourrures. Aux insertions murales s’ajoute maintenant un escalier d’acier, qui intègre un présentoir sécurisé pour mettre en valeur bijoux, lunettes et autres parures. L’escalier mène aux espaces de support de l’entreprise : le bureau, l’entreposage et le studio de photographie, nouvellement aménagés à l’étage au-dessous.

Ni masculine ni féminine, l’entrée est anonyme. Son plancher de chevrons d’acier laminé à froid, organisé selon un motif à bâtons rompus, rappelle le maillage du textile et les planchers de bois antiques, y ajoutant ainsi une touche domestique qui contraste élégamment avec la matière autrement brute et industrielle. En somme, cette mise en scène invite la visiteuse à découvrir la marchandise exclusive de la propriétaire tout comme le visiteur à accompagner celle qui la découvre et ce, douillettement installé à la chaleur et au confort d’un feu de bois.

Source : Design Montréal.

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :