Bibliothèque Saul-Bellow

par Chevalier Morales Architectes

Bibliothèque Saul-Bellow

Architectes : Stéphan Chevalier et Sergio Morales, responsables du projet, avec l'aide de J. Rondeau, P. Littée, C. Giguère, A. Massé et S. Barrette, de Chevalier Morales Architectes, Montréal (site Web).
Architectes originaux (1975) : Roux, Morin et Langlois, Montréal.
Architectes de paysage : Urban Soland Paysages Urbains, Montréal (site Web).
Artiste (Perte de signal) : Yannick Pouliot, Montréal.
Ingénieurs civils et en structure : Dessau, Montréal (site Web).
Ingénieurs mécanique/électrique : Martin Roy et Associés, Deux-Montagnes (site Web).
Coordonnateurs LEED : Cimaise, Granby (site Web).
Entrepreneur : Construction Gamarco, Laval (site Web).
Économiste de la construction : Budget Construction Solutions, Québec.
Client : Ville de Montréal (site Web).
Adresse : 3100, rue Saint-Antoine, arrondissement de Lachine, Montréal.
Superficie : 2621 m² (28 210 pi²).
Étages : 2 niveaux.
Distinctions : Finaliste aux Prix d'excellence en architecture 2015, catégorie « Bâtiments institutionnels publics », décernés par l'Ordre des architectes du Québec. Récipiendaire d'une mention Architecture 2015 de bibliothèques et de centres d’archives du Québec, décernée par le Congrès des milieux documentaires du Québec.
Matériaux notables : Verre (murs-rideaux) et couleur blanche.
Certification : LEED Or.
Type de projet : Rénovation, institutionnel culturel.
Coût des travaux : 13 millions $ (33 % par le provincial, 33 % par la Ville, 33 % par l'Arrondissement).
Inauguration : Septembre 2015.

L'arrondissement de Lachine profitera dorénavant d'une bibliothèque digne du XXIe siècle. Issu d'un concours d'architecture, l'agrandissement conçu par Chevalier Morales Architectes offre aux usagers une ambiance lumineuse et chaleureuse qui transforme l'austère bâtiment précédent en un établissement accueillant et confortable.

Le nouvel espace est organisé autour d'une vaste aire ouverte sur deux niveaux, reliés entre eux par des percements permettant d'embrasser du regard l'ensemble des lieux. Chaque étage est organisé autour d'une allée centrale parallèle à la façade principale (rue Saint-Antoine). De part et d'autre sont distribués une multitude de sous-espaces offrant des ambiances variées et changeantes selon le moment de la journée ou le degré d'activité.

Les élévations sud-ouest et sud-est étant entièrement fenêtrées, les intérieurs bénéficient d'une vue non obstruée sur les environs et d'un généreux éclairage naturel. Une ingénieuse saillie aux formes angulaires a été ajoutée en couronnement de l'édifice, lui donnant une personnalité forte et occultant une grande partie des rayons solaires de l'été, qui autrement auraient rapidement entraîné une surchauffe.

L'entrée dans l'établissement se fait par un vestibule vitré au coin de la rue Saint-Antoine et de la 32e avenue. Une pente douce permet au visiteur de descendre à l'accueil, où se trouvent un petit café et le comptoir d'information. Le plancher principal se trouve donc légèrement plus bas que la rue. On y trouve des espaces de lecture et de détente, ainsi que la zone « enfants », pourvue d'une salle d'animation, et quelques rayonnages. La section originale du bâtiment héberge également un petit auditorium et les services techniques et administratifs.

Un majestueux escalier en colimaçon permet de passer à l'étage, où se trouve l'essentiel des rayonnages, ainsi que des salles de réunion et un salon silencieux. La zone « ados » a été aménagée côté rue, et est reliée à la zone « enfants » au rez-de-chaussée par de magnifiques gradins de bois à travers lesquels zigzague un escalier.

Description du projet par la Ville de Montréal :

Construite en 1974, la bibliothèque devait finalement atteindre ses limites en termes d’espace, d’accessibilité et de fonctionnalité. Afin de satisfaire la demande croissante des usagers et dans un souci de répondre aux normes d’une bibliothèque moderne, la bibliothèque Saul-Bellow a fait l’objet d’un concours d’architecture afin que soit créé un lieu de culture et de savoir au concept architectural original, et ce, dans un esprit de développement durable.

À l'issue de ce concours, lancé par l'Arrondissement à l'hiver 2010-2011, le projet de la firme Chevalier Morales architectes se voit sélectionné. Les architectes ont orienté leurs réflexions sur trois principes : mettre de l’avant des solutions appropriées pour une bibliothèque du 21e siècle, réinventer une bibliothèque à l’intérieur d’un immeuble existant et ayant son histoire et son caractère propre, comprendre que ce projet est géographiquement et culturellement situé au cœur de l’arrondissement, au carrefour de deux de ses plus grandes artères, la rue Saint-Antoine et la 32e Avenue.

« Nous avons eu envie de proposer une série d’expériences spatiales diverses et complémentaires ainsi qu’un rapport au paysage correspondant davantage à l’image d’une bibliothèque du 21e siècle, laquelle se doit de refléter, à notre avis, l’esprit et les réelles préoccupations de notre temps. Nous avons tenté d’exprimer ces nouvelles réalités en mettant en place certaines stratégies spatiales comme celle d’attribuer des qualités architecturales, telles le mouvement, la légèreté et l’ouverture, aux différents espaces de la bibliothèque afin de leur permettre d’offrir aux visiteurs des expériences plurielles », ont expliqué Stephan Chevalier et Sergio Morales, de la firme Chevalier Morales architectes.

Au terme des travaux, dont les coûts totalisent 13 millions $, la superficie de la bibliothèque a presque doublé pour atteindre 2621 m². Depuis l’ouverture au public le 2 mai dernier, plus de 755 personnes visitent quotidiennement la bibliothèque Saul-Bellow, ce qui représente une augmentation de 44 % en comparaison de 2011, dernière année d’ouverture de l’ancienne bibliothèque. Le nombre de prêts a augmenté de 25 % et il en va de même pour le nombre d’abonnements, qui a augmenté de 35 %. Conformément à la Politique montréalaise de développement durable pour les édifices municipaux, la bibliothèque vise une certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design).

Le projet de rénovation et d’agrandissement de la bibliothèque Saul-Bellow est réalisé dans le cadre du Programme de rénovation, d’agrandissement et de construction de bibliothèques (RAC). Il bénéficie du soutien financier du ministère de la Culture et des Communications, de la Ville de Montréal et de l’arrondissement de Lachine, dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal.

Une œuvre d’art qui s’inspire du passé pour s’ancrer dans le présent

Le Bureau d’art public de Montréal a lancé en 2012 un concours sur invitation pour la réalisation d’une œuvre d’art intégrée à la bibliothèque Saul-Bellow. C’est la proposition de l’artiste Yannick Pouliot, Perte de signal, qui vise à mettre en lumière l’aspect patrimonial et architectural des lieux, qui a été retenue par le jury.

L’artiste a repris un élément commun au patrimoine architectural de Lachine, soit un tirant de poutre, qu’il a pixelisé pour le décomposer et le ré-assembler en un élément artistique métaphorique, qui invite au dépassement. « Mon intervention sculpturale se veut autant un écho du passé de Lachine qu’une projection de son avenir;  j'ai déconstruit un objet architectural typique du patrimoine industriel de l’arrondissement pour le reconstruire. Le tirant de poutre est une rosette décorative aux fonctions structurelles que j'ai transposée sur le bâtiment de la bibliothèque », a expliqué Yannick Pouliot.

Le budget de réalisation de l’œuvre, incluant les honoraires de l'artiste, la fabrication, le transport, l'installation et les taxes applicables est de 81 121 $. L’œuvre, réalisée conformément à la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des sites gouvernementaux et publics du gouvernement du Québec, s'inscrit dans le Programme de rénovation, d'agrandissement et de construction de bibliothèques (RAC). Elle s’ajoutera à la collection du Bureau d’art public de Montréal, qui compte près de 320 œuvres.

Plans et dessins d'architecture disponibles sur le site Web du Service électronique d'appel d'offres (inscription gratuite requise).

Plus d'informations et d'images disponibles sur le site Web de la Ville de Montréal et celui de Chevalier Morales Architectes.

Sources : Ville de Montréal et v2com.

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :