Bibliothèque municipale de Drummondville

par Chevalier Morales et DMA

Bibliothèque municipale de Drummondville

Architectes : Chevalier Morales architectes, Montréal (site Web), en consortium avec DMA architectes, Montréal (site Web).
Client : Ville de Drummondville (site Web).
Endroit : Angle des rues Lindsay et des Forges, Drummondville, Centre-du-Québec.
Superficie : 4550 m² (49 000 pi²).
Étages : 2 niveaux.
Programme : Espaces de rayonnage et de lecture pour les collections, aires d'exposition, zones de bureaux et services, salles réservées pour organismes locaux, une salle multifonctionnelle, un café et deux jardins.
Matériaux notables : Verre (murs-rideaux).
Certification : LEED NC argent.
Type de projet : Institutionnel culturel.
Coût des travaux : 20,5 millions $ (20 % du fédéral, 32 % du provincial, 48 % du municipal).
Année : 2017.

La Ville de Drummondville a dévoilé hier le 27 janvier l'équipe lauréate du concours d'architecture pour la nouvelle bibliothèque municipale. Il s’agit du consortium formé des firmes Chevalier Morales architectes et DMA architectes. Le choix du jury repose sur le geste architectural et sur la proposition d’implantation du projet dans son environnement.

Le projet est articulé autour d'un escalier monumental appelé « l'escalier-turbine » en raison de sa forme visant à évoquer le passé industriel de la ville. Dans la même logique, les vastes murs vitrés permettront d'offrir des vues privilégiés sur le centre-ville historique de Drummondville.

La forme ondulée du projet organise aussi les espaces extérieurs qui le ceinturent. Côté rue, un espace civique à vocation événementielle permettra d'y installer des camps de jour, des festivals ou un marché de Noël. Côté parc, et visible des gradins à l'intérieur de la bibliothèque, un grand espace est prévu pour accueillir une patinoire l'hiver et différentes activités de plus grande envergure l'été. Le projet permettra donc de reconnecter le quartier maintenant divisé par ce terrain en friche.

Les autres firmes finalistes retenus étaient Lemay et associésMenkès Shooner Dagenais Letourneux architectes et le consortium formé par Atelier TAG et Jodoin Lamarre Pratte architectes. Le jury était présidé par Francine Ruest Jutras, ancienne mairesse de la Ville de Drummondville.

Description du projet par la Ville de Drummondville :

Situé au coin des rues Lindsay et des Forges, à proximité du terminus urbain, le nouvel édifice aux formes atypiques, qui en fait sa distinction joue la transparence, proposant un dialogue soutenu avec les diverses composantes de son environnement. De l’intérieur, la lumière naturelle rehaussera l’expérience de l’utilisateur, et de l’extérieur, le livre sera visible, telle une invitation à la lecture.

Au centre de la bibliothèque se déploient les escaliers et les aires d’exposition. Le projet comprend de nombreuses zones pour les diverses clientèles fréquentant le lieu, dont un café, une salle multifonctionnelle et deux jardins. Outre des bureaux administratifs municipaux, la bibliothèque abritera la Société d’histoire de Drummond et certains locaux seront aussi mis à la disposition d’autres organismes. Au cœur de la cage d’escalier, un gradin constitue à la fois un espace pour les familles et un endroit privilégié offrant des vues sur la patinoire et les sports d’hiver, ou encore, en été, sur une zone aménagée où pourront s’installer une foule d’activités. Deux entrées permettent aux utilisateurs d’y accéder, par la rue des Forges et par le stationnement. 

Ce grand projet urbain permet du même coup de rallier la rue Lindsay par une promenade linéaire longeant un jardin et un espace civique sur rue, dont l’occupation pourra varier selon les saisons et la programmation événementielle du site.

Projet structurant pour la communauté, il vise une certification de niveau LEED argent et favorisera l’atteinte des objectifs du plan de développement durable de Drummondville. [...]

Il s’agit d’un site exceptionnel et stratégique, car la future bibliothèque rejoindra, à l’intérieur d’un rayon d’environ 2,4 kilomètres, 49 % de la population drummondvilloise et 54 % des personnes actuellement abonnées à la bibliothèque.

Voir aussi :

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :