Nouveaux terminaux de croisières de Québec

par ABCP

Nouveaux terminaux de croisières de Québec

Architectes : ABCP, Québec (site Web).
Client : Administration portuaire de Québec, Québec (site Web).
Endroit : Rues Dalhousie et Abraham-Martin, Québec, région de la Capitale-nationale.
Étages : 3 niveaux.
Capacité : 400 000 passagers par année.
Programme : Rénovation du terminal de croisières Ross-Gaudreault et aménagement d'un nouveau terminal mobile.
Protections : Font partie intégrante de l'Arrondissement historique du Vieux-Québec, déclaré site patrimonial par le gouvernement du Québec en 1964 et inscrit à la liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1985.
Type de projet : Institutionnel de transport.
Coût des travaux : 89,5 millions $ ( 39 % du provincial, le 61 % restant reste à trouver auprès du fédéral, du municipal et au privé).
Année : 2025.

Source : Port de Québec.

Les croisiéristes visitant la ville de Québec pourraient être accueillis par de nouvelles installations en 2025. Le Port de Québec a dévoilé hier ses projets pour le terminal de croisières Ross-Gaudreault. Le bâtiment existant devrait voir sa superficie doublée tandis qu'un second terminal, mobile celui-là, devrait être aménagé sur le quai 30, au pied des silos de la Bunge.

L'édifice de la basse-ville sera entièrement réaménagé. Il sera divisé comme un aéroport, avec une section consacrée aux arrivées et une autre aux départs. Une nouvelle passerelle sera construite pour les plus gros navires tandis que deux convoyeurs souterrains faciliteront le débarquement des bagages.

Pour la rénovation du terminal existant, les architectes d'ABCP proposent un bâtiment de facture contemporaine au profil bas, en accord avec l'environnement patrimonial du Vieux-Québec. En revanche, le design du nouveau terminal temporaire, qui sera installé en milieu industriel, sera beaucoup plus audacieux.

Trois dômes couverts d'une toile blanche serviront de structure d'accueil temporaire pendant l'été. L'édifice sera démontable l'hiver venu pour laisser place aux activités de transbordement du port. Les services, salles de toilette, équipements douaniers et espaces de restauration seront regroupés dans des conteneurs et faciles à déplacer.

60 % du financement reste cependant à confirmer. Le Port de Québec étant une institution fédérale, c'est le gouvernement Harper qui aura le dernier mot sur le projet. Rappelons que le projet similaire de terminal de croisières de Montréal a récemment été désavoué par Ottawa.

Description du projet par le Port de Québec :

Profitant de la présence des partenaires des croisières dans le cadre d’un déjeuner de suivi du Forum sur les croisières internationales, le président-directeur général de l’Administration portuaire de Québec a présenté le projet de terminaux de croisière du Port de Québec intitulé : Québec, destination phare sur le Saint-Laurent. Ce projet touristique d’envergure comprend un réaménagement du Terminal de croisière Ross-Gaudreault et un terminal mobile au quai 30 situé dans le secteur de l’Estuaire.

Le Port de Québec a connu une croissance fulgurante du secteur des croisières au cours des dernières années. En effet, depuis 2000, le nombre de visiteurs est passé de 55 000 à 180 000 en 2014. Les infrastructures de croisière actuelles sont utilisées à leur pleine capacité et une part de plus en plus importante des croisiéristes doit transiter dans des installations permanentes.

Un projet structurant pour le créneau des croisières internationales

Le projet de 89,5 M$ prévoit le réaménagement et l’agrandissement du Terminal de croisière Ross-Gaudreault ainsi que l’installation d’un terminal mobile au quai 30 situé dans le secteur de l’Estuaire. Ce projet permettra :

  • de doubler la capacité d’accueil du Terminal Ross-Gaudreault;
  • d’améliorer la capacité d’accueil des navires de grande taille;
  • d’accroître l’expérience client avec un deuxième terminal répondant aux standards d’accueil internationaux;
  • de répondre aux besoins logistiques des navires pour les opérations d’embarquement/débarquement;
  • d’augmenter la capacité de nos infrastructures pour accueillir 400 000 passagers d’ici 2025.

Un objectif commun de croissance

C’est à la suite du Forum sur les croisières internationales tenu en février 2014 que la communauté de Québec a exprimé l’objectif commun de poursuivre la croissance de ce secteur dans le but d’atteindre 400 000 passagers d’ici 2025. Québec est le produit d’appel sur le Saint-Laurent et doit être en mesure de répondre à la demande, principalement pour les navires en opération embarquement.

« Je suis très heureux de présenter ce projet à la population. La réalisation de ce projet est une étape cruciale pour accompagner la forte croissance des croisières internationales que connaîtra Québec au cours des 10 prochaines années. Il s’agit d’un projet économique et touristique porteur tant pour notre communauté que pour tout le Québec car il viendra renforcer le positionnement unique du Saint-Laurent au niveau des croisières internationales » a déclaré M. Mario Girard.

Voir aussi :

 
PARTAGEZ CET ARTICLE :