Projet Sainte-Catherine Ouest

La Ville de Montréal lance une seconde vague de consultations et veut votre avis.

Après avoir recueilli plus de 700 évaluations, commentaires et suggestions sur leur site web et auprès de passants, la Ville de Montréal entame cette semaine sa deuxième vague de consultations pour la rénovation de la rue Sainte-Catherine Ouest, entre les rues de Bleury et Atwater.

Quatre grands thèmes ont surgi lors des premières consultations :

  1. Les participants voient dans le projet une occasion de donner du caractère au quartier, voire d'en faire une vitrine pour l'identité montréalaise;
  2. Le verdissement de l'artère et la création d'espaces de repos pour les piétons sont souhaitables, mais il n'y pas de consensus sur la pertinence de rendre la rue plus calme. Certains affirment que « le bruit, tout le temps, c’est dur », tandis que d'autres ont un avis différent : « Keep 3 lanes for cars, to keep noise on Ste-Catherine. »
  3. La grande majorité des intervenants veulent que l’espace accordé aux piétons soit amélioré, « en misant sur l’élargissement des trottoirs et sur la piétonnisation de la rue. »
  4. Les difficultés associées au chantier du boulevard Saint-Laurent sont encore fraîches dans les mémoires, et les participants sont inquiets que ce chantier-ci ait lui aussi des impacts importants sur le commerce.

De ces quatre thèmes, la Ville a conçu quatre options d'aménagement de la nouvelle rue Sainte-Catherine, offrant des trottoirs plus ou moins larges et une flexibilité plus ou moins grande des espaces. On invite la population à commenter les options et à choisir son aménagement préféré au www.saintecath.ca.

Bien que cet aspect soit rarement évoqué par les participants à la consultation, on constate chez les journalistes ayant couvert le dossier une inquiétude concernant la disparition d'espaces de stationnement (entre autres, ici, ici et ici). Réagissant, le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Pierre Desrochers, confie au Devoir (source« qu'on aimerait un stationnement en périphérie, peut-être. »

Description du projet, dans le Rapport de consultation du Projet Sainte-Catherine Ouest :

Le projet de la rue Sainte-Catherine Ouest s’étend sur une longueur de 2,2 km, entre l'avenue Atwater et la rue De Bleury. La Ville de Montréal entreprend un projet majeur de remplacement des infrastructures souterraines centenaires de cette section de la rue et profite de ces travaux pour revoir les aménagements de surface.

En raison de l’envergure du projet, les travaux se réaliseront en deux phases. La Ville élabore actuellement la phase 1 du projet qui comprend, dans un premier temps, le tronçon de la rue Sainte-Catherine situé entre les rues De Bleury et Mansfield et, dans un deuxième temps, le réaménagement du square Phillips et des rues le bordant. Les travaux comprennent l’excavation de la rue pour remplacer les infrastructures souterraines existantes (égouts, aqueducs et autres utilités publiques) et la reconstruction des aménagements de surface (chaussée, trottoirs, mobilier urbain, etc.).

Les principaux constats de la première vague de consultation, selon le même rapport :

Les premières activités de consultation des Montréalais sur le projet Sainte-Catherine Ouest ont rejoint un nombre exceptionnel de participants qui ont contribué avec enthousiasme aux discussions. Cet engouement traduit un intérêt marqué pour la rue Sainte-Catherine et pour les transformations qui l’attendent.

La consultation a permis de recueillir une quantité importante de propos. On constate par ailleurs une très forte convergence à l’intérieur des idées émises. Une grande partie du contenu des discussions peut être ramené à quelques grandes tendances.

En outre, la question de l’espace accordé aux piétons a occupé une place prépondérante dans les discussions. Les participants ont demandé, dans une très forte proportion, que l’on accorde plus de places aux piétons en général, notamment en prévoyant la piétonnisation de la rue au moins sur une base saisonnière ou événementielle.

Le verdissement et la création d’espaces de repos ont aussi été des thèmes majeurs des discussions pour lesquels les participants s’attendent à des interventions marquantes et audacieuses.

Enfin, on comprend dans l’ensemble des discussions que le projet Sainte-Catherine Ouest constitue une occasion à saisir pour donner forme à la ville que l’on souhaite bâtir. Cela peut se traduire par des choix concernant le positionnement, l’espace public, l’ambiance ou les déplacements par exemple. Mais pour les participants, le projet Sainte-Catherine Ouest dépasse largement la question du remplacement des infrastructures : il constitue un véritable projet urbain.